Réfugiés : le CSV demande des comptes

On n’en avait plus beaucoup entendu parler ces derniers temps – élections communales obligent – , mais cela ne veut pas dire que la crise des réfugiés ait disparu pour autant. Fin octobre par exemple, le grand-duché a encore accueilli 52 demandeurs de protection internationale, dans le cadre des obligations européennes, domaine dans lequel le grand-duché fait figure d’élève modèle. Et les statistiques de septembre 2017 le confirment : même si les pics ne sont pas (encore) aussi dramatiques qu’en 2015, rien ne permet de siffler la fin de partie sur la question. Une question qui semble intéresser le CSV à tel point qu’il vient de demander une convocation jointe des commissions parlementaires des Affaires étrangères et de la Famille en présence des ministres Jean Asselborn et Corinne Cahen. Dans le papier, sur un ton très modérée, les conservateurs se demandent entre autres si le pays dispose des moyens adéquats pour remplir ses obligations. S’il est vrai que ces questions sont pertinentes, ce n’est pas comme si à l’époque, le CSV et son ministre Luc Frieden se seraient engagés à accueillir dignement les demandeurs de protection internationale. Mais bon, les élections d’octobre 2018 approchent…


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !

Flattr this!

Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.