FESTIVAL: Pas comme les autres!

Comme chaque année, à la période des bourgeonnements printaniers, la Kulturfabrik et le collectif Schalltot déroulent le tapis rouge à une horde de groupes « underground ».

Pivotent autour de sons étranges : Pivot, la tête d’affiche australienne de cette saison du Out Of The Crowd Festival.

Voilà déjà six années, que le collectif Schalltot met en place place le festival « Out Of The Crowd » sur le sol de la Kulturfabrik, six années où près d’une centaine de groupes se sont déjà succédés pour des concerts mémorables. Rappelons les passages très remarqués de groupe tel que Honey For Petzi, Gregor Samsa, Engine Down, Red Sparrowes, Pelican ou bien encore Forward Russia! l’année dernière qui ont, entre autre, permis au festival d’exister en tant que valeur sûre du circuit des festivals européens de nouvelles musiques.

Cette année, Schalltot a mis les petits plats dans les grands et a préparé une programmation aux petits oignons. La tête d’affiche sera assurée par le groupe australien Pivot récemment signé sur le label Warp et a produit l’année dernière l’un des meilleurs albums de 2008 « O ! Soundtrack My Heart ». La musique de Pivot est une espèce d’ersatz de funk moderne à mi-chemin entre la musique déglinguée de Battles et l’électro avant-gardiste et kitschissime de Jean-Michel Jarre. La musique du trio originaire de Perth est un savant mélange d’influences modernes et plus rétro qui s’adresse autant aux amateurs de rock qu’à ceux plus habitués aux sons synthétiques.

La tête d’affiche sera partagée par le groupe irlandais qui monte en ce moment, God Is An Astronaut qui défie les lois du post-rock pour se les réapproprier et n’en faire qu’à sa tête. Ici, trêve de caricatures d’Explosion In The Sky ou de singeries de Mogwai, God Is An Astronaut propose une musique plus lourde et plus oppressante tout en y incorporant une dimension dansante mais résolument rock. En quelques mois, le quartet irlandais s’est imposé comme l’une des nouvelles références de ce mouvement .

En marge de ces groupes expérimentaux, nous retrouvons le quintet Minnaars venant tout droit du Sud de l’Angleterre pour ce concert exclusif. Leur mélange d’atmosphères planantes, de guitares aux gimmicks sautillants et de rythmiques disco à faire danser les morts rappelle fortement les chemins empruntés par la révélation rock de l’année dernière, Foals, mais en y ajoutant un petit quelque chose indescriptible qui fait toute la différence. Un peu plus tôt dans la soirée, ce sera au tour de Volcano, de Chicago, de fouler les planches de la Kulturfabrik avec leur indie-pop alambiquée. Le trio américain promet un voyage entre jazz, pop et world-music tout en gardant une fraîcheur vivifiante.

Les groupes locaux seront également au rendez-vous, comme c’est le cas chaque année à ce festival, avec pour cette édition la présence de Kitshickers, le groupe multiculturel Très-B et surtout le retour après cinq années d’absence de la légende punk-rock luxembourgeoise : Petrograd. Une reprise que plus personne n’espérait mais c’était sans compter sur la persévérance et l’envie d’en découdre des cinq Luxembourgeois!

Le programme est enfin complété par trois autres formations plus expérimentales à la folie incommensurable. Tout d’abord, le quatuor de Brighton, Blakfish, puis We Versus The Shark au rock dansant et lourd à la fois à la limite de la noise. Enfin, le line-up est complété par le groupe le moins facile d’accès de la journée, en la personne de sBACH, side project du guitariste de Hella, Spencer Seim, qui prend ici les baguettes pour une démonstration de « Nintendo music » à la sauce rock déjantée.

Comme chaque année, le festival propose une programmation qui pourra plaire à tout amateur de rock. Il y en a musicalement pour tous les goûts. De plus, comme chaque année, le festival propose une exposition d’art, de la nourriture végétarienne et d’innombrables stand de CDs. Il faudrait être bête de pas en profiter!

Out Of The Crowd 6,
le 18 avril à la Kulturfabrik

Plus d’infos : www.kulturfabrik.lu,
www.myspace.com/outofthecrowdfestival


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.