WIKILEAKS: Le spasme des Basm

Les bombes à sous-munitions (Basm) ne disparaissent pas de l’actualité luxembourgeoise. C’est une des « révélations » tirées des protocoles non-censurés de Wikileaks publiés la semaine dernière.

D’abord le fonds de compensation (FDC – voir woxx 1073), maintenant le Findel – les Basm continuent de hanter le gouvernement. Officiellement bannies du grand-duché aussi bien pour l’usage de l’armée, le transfert et le commerce, un « cable » de Wikileaks démontre que ce ban connaît tout de même des exceptions dans le cadre des engagements luxembourgeois par rapport à l’Otan. Classé « confidential » et signé par l’ancienne ambassadrice Ann L. Wagner, le document numéro 000215 qui porte le titre « LUXEMBOURG SUPPORTS CM BAN (le bannissement des Cluster Munitions, les fameuses Basm, ndlr), BUT WILL NOT ALLOW IT TO EFFECT NATO OPERATIONS » , donne des informations explicites sur comment le gouvernement luxembourgeois entend manier son double engagement paradoxal entre la convention d’Oslo qui a prohibé les Basm et l’Otan, dont certaines nations comme les Etats-Unis ne sont pas signataires de ladite convention.

En novlangue diplomatique, ça donne : « Regarding the possible effect of a CM ban on NATO operations, Leesch took great lengths to stress that Luxembourg took its responsibilities as a founding NATO member very seriously and despite its opposition to CM, Luxembourg would not allow this opposition to interfere with its prior commitments as a NATO member. He specifically stated that neither the over flight of Luxembourg territory nor the use of Findel International Airport for shipments of CM would be effected by any such ban or restrictions. » En d’autres mots, le Luxembourg n’a pas grincé des dents face à la demande américaine d’utiliser le Findel pour transférer des Basm, mais les a rassurés et leur a largement offert sa pleine coopération en cette matière. Ce qui la fout un peu mal pour la crédibilité de notre politique extérieure.

Quant à la réalité de tels transferts, une source proche du ministère a assuré au woxx que si les Etats-Unis devaient utiliser le Findel pour le transport de leurs bombes, ce serait un très mauvais signe pour eux. En effet, normalement c’est par la base de Ramstein en Allemagne, qui n’est pas si éloignée du grand-duché, que les Américains font transiter leur armement.

Il ne reste donc que la question du (double) langage du ministre des affaires étrangères Jean Asselborn. Interpellé par une question parlementaire du député André Hoffmann (déi Lénk) sur le sujet, Asselborn évoque une clause de la convention
d’Oslo qui « permet à un Etat partie de la convention de s`engager dans une coopération et des opérations militaires avec des Etats non-parties de la convention ». Et de conclure que le Luxembourg serait « en parfaite conformité » avec ses engagements pris à Oslo. En même temps, il assure n’avoir aucune connaissance qu’un tel transfert serait passé par le Luxembourg. On peut donc conclure que le cas du Luxembourg est loin d’être isolé et que ce double langage fait partie des petits jeux diplomatiques qui laissent toujours assez d’espace pour dire une chose tout en faisant le contraire.

La lecture des autres « cables » peut pourtant être très divertissante. On y trouve un peu de tout : des idées, fort justes d’ailleurs, que les diplomates américains se font de la politique luxembourgeoise et des luttes intestines qui opposent le premier ministre à ses éventuels successeurs et aux pressions qu’ils exercent quand il est question du secret bancaire, par exemple. Parfois même, de vraies petites tripartites se sont tenues à l’ambassade, rassemblant par exemple le gouvernement, les diplomates américains et des responsables de Clearstream pour évoquer les possibilités et les no-go dans le business avec la république iranienne.

En tout cas, un détour par le site de Wikileaks vaut la peine, ne serait ce que pour bien rigoler?


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.