ADR: A droite toute !

Ni vainqueur, ni vraiment perdant de ces élections communales, le navire ADR se met à tanguer dangereusement vers l’extrême droite.

Le « langage clair » promis par l’ADR dans son programme aux communales n’aura donc pas été entendu par l’électeur. Si le résultat n’est pas aussi désastreux pour le parti que les dernières législatives de 2009, cela ne veut pourtant pas dire que l’ADR soit sorti des eaux troubles. Tout au contraire même, son contingent de strapontins dans les conseils communaux se réduit de cinq à quatre (sans compter les communes à vote majoritaire de Fischbach et de Manternach, où le dinosaure du parti, Robert Mehlen, a réussi à entrer dans le conseil communal), et c’est dans certaines communes où cela fait mal que l’ADR a été prié de plier bagages.

D’abord, la commune d’Esch-sur-Alzette bien sûr, où le duel entre la Biergerlëscht de l’ex-membre du parti Aly Jaerling et la nouvelle liste ADR aura fait deux victimes, puisque aucun des deux n’a été élu, alors que d’un point de vue strictement arithmétique une seule formation aurait pu avoir un siège. La deuxième ville du pays ne disposera donc plus d’un représentant ADR dans son conseil communal, de même que les villes de Mondercange et de Sanem où Michèle Retter et Nico Schroeder ont aussi dû quitter leurs sièges. Pourtant, dans tout cette débandade, il reste quelques bonnes nouvelles pour le parti : son maintien dans la capitale, où Fernand Kartheiser a réussi à sauver la mise, et le retour de Trudy Reiff à Dudelange. Mais la plus grande surprise est sans doute l’élection de Joé Thein dans la commune de Pétange. Effectivement, la campagne très droitière menée par ce jeune homme de 20 ans a porté ses fruits.

Reste la question de savoir si sa conquête rapportera grand chose à son parti. Non seulement devra-t-il bientôt se frotter à la réalité de la politique communale, sans expérience et dans une position isolée, mais ce sont surtout les réactions de la frange « libérale » qui inaugurent mal la période post-communale pour l’ADR. Cette semaine, le comité de son organisation de jeunesse vient de démissionner quasi à l’unanimité, dont son président, Andy Maar. Cinq des sept membres ont quitté l’Adrenalin, et cela pour des raisons qui peuvent apparaître nébuleuses dans leur communiqué, où il est question de dérapages intolérables de certains membres et candidats. Pourtant, si l’on demande de qui et de quoi il s’agit, la réponse d’Andy Maar est claire : « Il s’agit surtout de propos lâchés par Joé Thein aussi bien en public que sur des forums internet qui nous étaient intolérables depuis longtemps déjà. A chaque fois qu’on le rendait attentif au fait qu’il dépassait les bornes, il se taisait pour un court laps de temps, juste pour reprendre de plus belle », explique-t-il. Il faut aussi préciser à cet endroit que Thein a quitté de son plein gré le comité de l’Adrenalin, ce qui laisse déjà supposer l’existence de dèsaccords profonds.

Selon Maar, le ras-le-bol venait aussi des pontes du parti qui promettaient toujours de discipliner ceux qui dérapaient, sans jamais s’y prendre vraiment. A cela s’ajouteraient des propos tenus par le secrétaire général Roy Reding et par le député Fernand Kartheiser – les mentors de Joé Thein par ailleurs -, que l’Adrenalin, ainsi que d’autres membres plus libéraux du parti ne supportaient plus. « Certes, on avait promis un grand débat d’orientation après les communales. Mais dans le comité de l’Adrenalin, on avait l’impression que toutes les décisions avaient déjà été prises à l’avance. Et nous, on est pas d’avis qu’il faut récupérer les gens qui auraient voté Pierre Peters s’il s’était présenté », ajoute Andy Maar.

En somme, ce que Fernand Kartheiser a lâché sur le plateau de RTL dimanche dernier, à savoir que « l’ADR est la seule vraie formation de droite au Luxembourg qui défend les valeurs du pays » est plus que le credo d’un politicien et fin tacticien de cette nouvelle extrême droite feutrée qui a horreur de dire son nom, mais un défi lancé d’abord à son propre parti. Une lutte interne entre la frange libérale et la frange droitière est en train de se préparer, ce qu’Andy Maar a pu nous confirmer aussi. Quoiqu’il en soit, l’ADR reste aussi instable qu’après les élections de 2009.


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.