FÊTE DE LA MUSIQUE: Back to the Roots

Elle devient toujours plus grande, se modernise et tente en même temps de renouer avec ses racines : la Fête de la Musique qui sera célébrée entre le 15 et le 21 juin.

Réputée pour ses performances plein d’énergie: l’Irlandaise Wallis Bird, qui se produira à Dudelange.

Beaucoup a changé depuis qu’elle fut célébrée pour la première fois à Paris en 1982. Installée à l’époque par le ministre de la culture Jack Lang, sa vocation était avant tout de donner la possibilité aux musiciens locaux de monter sur scène et de présenter leur musique, quel qu’en soit le genre, à un public plus large. Au fil des années, cet esprit universel et communautaire a peut-être été perdu par endroits, notamment à Dudelange où – à côté des matadors locaux – les organisateurs ont aussi misé sur des grands noms comme Alphaville, Krezip ou Gentleman lors des éditions passées. Cette année-ci, les organisateurs (entre autres à Dudelange) ont choisi de remettre l’accent sur les jeunes musiciens luxembourgeois en concluant un nouveau partenariat avec le SNJ.

Dans l’optique de donner un coup de pouce aux groupes locaux, le SNJ accompagnera les jeunes talentueux, en leur permettant de prendre contact avec des artistes déjà établis. A Hesperange par exemple, la journée entière du 16 sera dédiée au rap : les rappeurs nationaux de De Läb donneront des conseils aux jeunes lors d’un work-
shop, avant de monter sur scène eux-mêmes comme acte principal. A Wiltz ainsi qu’au Rockhalcafé, des groupes profitant des salles de répétition mis à disposition soit par la Rockhal, soit par le SNJ, pourront montrer qu’ils ont fait bon usage de leur temps pendant que d’autres concerts de groupes prometteurs auront lieu dans la capitale au SNJ stage, rue du Saint Esprit. Mais pas seulement le SNJ, aussi les écoles de musique ont réalisé des projets pour faciliter le contact entre leurs élèves et les musiciens arrivés. A Grevenmacher par exemple, les élèves joueront avec Dream Catcher dans la cour du Kulturhuef. Changement de scène pour le chanteur du groupe, John Rech, quelques jours plus tard : il chantera son tube « When We Were Young » sur la place Guillaume II, accompagné par l’OPL.

A part Dream Catcher et De Läb, on retrouve presque tous les grands noms de la scène nationale à un moment ou un autre (parfois même plusieurs fois) pendant les quatre jours de fête musicale. Comme il n’est pas évident, même pour ces groupes assez connus, de décrocher des concerts, ceci constituera une occasion à ne pas manquer pour les fans de Legotrip, Daniel Balthasar, Tëschegas, Vintage Gigolos, Angel At My Table, Eternal Tango ou encore Porn Queen, qui joueront d’ailleurs unplugged sur la place des Bains en Ville.

En ce qui concerne les groupes internationaux, c’est encore Dudelange, tradition oblige, qui présente l’affiche la plus impressionnante. En effet, le spectateur pourra découvrir sur la place de l’Hôtel de Ville des artistes encore méconnus par le très grand public, mais qui sont au point de décoller une fois pour toutes. Citons notamment la jeune Irlandaise Wallis Bird, que les critiques désignent comme « Amy MacDonald en plus cool ». Mais le plus grand spectacle sera assuré sans aucun doute par le quartet norvégien multi-instrumentaliste Katzenjammer. Entre elles, les quatre dames jouent 30 instruments différents, ce qui promet un méli-mélo fantastique de tous les genres, du folk au jazz en passant par le rock, le western et le gypsy.

Enfin, avec tous ces grands noms nationaux et internationaux, il ne faut pas oublier toutes les chorales et harmonies municipales ainsi que les écoles de musique qui montreront leur art à travers le pays, notamment à Echternach ou encore Wincrage. L’Ugda donne en plus des concerts dans des maisons de retraite et des foyers de jour.

Cette édition de la Fête de la Musique sera donc un mélange de tous les genres et tous les âges, avec les vedettes de la scène à savourer et beaucoup de nouveaux talents à découvrir !

www.fetedelamusique.lu
www.ugda.lu

 


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.