DUALITE HYPNOTIQUE: Batwoman

Quelque part entre Trip-Hop, Pop et Electro, Bat For Lashes a réussi en quelques années à se forger une place dans le paysage musical actuel à coup d’albums inspirés et de prestations scéniques pour le moins déconcertantes. Le groupe emmené par sa chanteuse charismatique Natasha Khan est de retour à l’assaut de la scène de l’Atelier.

Lorsque l’on pense à Bat For Lashes, la première chose qui saute à l’esprit est la voix sensuelle et ô combien expressive de Natasha Khan. Musicienne d’origine pakistanaise née en 1979, elle a vécu la majeure partie de sa vie à Brighton au Royaume-Uni. Mais Natasha a bien d’autres cordes à son arc et est une multi-instrumentiste hors-pair maîtrisant tout autant le piano que la basse ou encore la guitare.

Elle se fait connaître en 2006 avec son premier album « Fur and Gold » qui sortira sur le label mythique « parlophone » qui héberge également des artistes tels que Blur, Coldplay ou bien encore Radiohead. Il y a quand même de bien pires façons de commencer une carrière musicale. L’album se classera directement à la 48e place des classements britanniques et ce notamment grace aux singles « Wizard » et « What’s a Girl to Do ». Très vite, la jeune chanteuse britannique sera comparée à des pointures telles que Fiona Apple, Kate Bush ou bien encore PJ Harvey avec qui elle partage un sens de la mélodie aiguisé, des ambiances cotonneuses et un univers musical décalé et que l’on croirait presque sans limite.

Très vite, elle enchaine la tournée des festivals et les tournées avec des pointures telles que Radiohead avant de finalement se poser afin de travailler sur son second opus qui ne sortira qu’en 2009 « Two Suns ». Ce deuxième album reflète un côté beaucoup plus sombre et introspectif de la chanteuse qui a, pour les besoins de l’album, voyagé dans le désert du fameux Joshua Tree en Californie afin d’y trouver l’inspiration. L’album traite en grande partie du thème de la dualité, évoquant à plusieurs moments une double personnalité qu’aurait contracté la chanteuse. On y retrouve sa patte tout en découvrant un côté plus pop et exacerbé que sur l’album précédent, ce qui l’amènera à tourner avec Coldplay en Afrique du Sud en 2010 ou à travailler, la même année, avec Beck sur une chanson de la BO de Twillight sur le titre « Let’s Get Lost ».

Quelques mois plus tard, elle se lance dans l’écriture de son nouvel album que les aficionados attendent pour le mois d’octobre 2012 et qui porte d’ores et déjà le nom de « The Haunted Man ». La chanteuse se veut encore plus ambitieuse et s’est donné cette fois-ci bien plus de temps afin de travailler sur ce nouvel album. C’est sûrement pour cela que celle-ci s’en va roder ses nouveaux morceaux quelques trois mois avant leur sortie sur les routes européennes. Et c’est par cette occasion que Bat For Lashes fera un stop à l’Atelier accompagnée de ses musiciens Charlotte Hatherley (que les connaisseurs d’indie-rock connaissent bien vu qu’elle a officié au sein de Ash), Ben Christophers et Valentina Magaletti afin d’y donner une prestation hypnotique dont elle est coutumière.

L’atelier déroule encore une fois une programmation bien chargée pour cet été 2012 et promet à ceux qui n’ont pas la chance de partir en vacances de belles sensations musicales qui valent à certaines oreilles bien plus que de tremper leurs orteils dans la mer. Et Bat For Lashes est probablement l’une des meilleures façons de débuter cet été musical.

A l’Atelier, le 10 juillet.


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.