Du pareil au même

Le très assidu député libéral André Bauler n’en finit pas de tenter de mettre la ministre de l’éducation nationale, Mady Delvaux-Stehres (LSAP), devant les contradictions de ses réformes. Cette année scolaire, l’orientation menant vers le secondaire va subir une première adaptation. Comme l’évaluation au sein de l’enseignement fondamental se réalise sur la base des socles de compétences (qui remplacent ainsi les notes chiffrées), ce sont ces derniers qui serviront de critères de sélection. Or, la ministre n’ayant pas souhaité trancher entre l’évaluation par compétences et l’évaluation chiffrée dans le secondaire, le député souhaite savoir à quelles modalités devra se soumettre l’élève dont les parents ont contesté la décision du conseil d’orientation. En d’autres termes, l’épreuve d’accès se fera-t-elle d’après un système de compétences, de notes chiffrées ou d’un système combinant les deux ? La réponse ministérielle est claire : ces élèves devront se soumettre à des examens – qu’il s’agisse du français, de l’allemand ou des mathématiques – basés sur les socles de compétences qu’ils sont supposés avoir acquis à la fin du quatrième cycle du fondamental. Evidemment, les exigences seront différentes selon qu’ils intégreront le « classique » ou le « technique ». Beaucoup de réformes, beaucoup de bruit et de cris pour en rester à l’archaïque ségrégation.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.