Fermeté syndicale

(dv) – C’est la période des grands divorces entre le rouge et le noir. Au niveau politique évidemment, mais aussi au niveau syndical. C’est ce qu’a fait comprendre l’OGBL cette semaine. Le principal syndicat a affirmé qu’il ne désirait plus collaborer avec la centrale chrétienne, le LCGB. On savait que les relations entre les deux syndicats étaient tendues, désormais la corde a cédé. L’OGBL ne pardonne pas au LCGB d’avoir « planté un couteau dans le dos des ouvriers du bâtiment ». En effet, alors qu’il y a peu les deux organisations affichaient leur détermination commune à entamer une grève dans le secteur du bâtiment, le LCGB a finalement tiré le frein à main suite au référendum interne (woxx 1222), qui n’a recueilli que 25 pour cent des suffrages en faveur d’une telle action. Entre-temps, l’OGBL a fait savoir que suite à son propre dépouillement, 95 pour cent des votes exprimés se disent en faveur de la grève prévue pour le 17 juillet. Bien que le patronat ait déjà reculé sur ses revendications relatives aux horaires de travail, aux congés collectifs et aux indemnités intempéries et à la flexibilité, il n’y a toujours pas d’accord sur les augmentations de salaire. L’OGBL attend encore un dernier geste de la part du patronat. Avec ou sans LCGB qui, de toute façon, ne représenterait que 20 pour cent des salariés (contre 80 pour cent pour l’OGBL).


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.