Ceci n’est pas une place d’armes

« Quod non » : la réponse du ministre de la Défense et du ministre de la Justice à la question parlementaire d’Yves Cruchten concernant le trafic illicite d’armes via le Luxembourg est claire. Le député socialiste s’était inspiré d’une émission de Canal+ diffusée le 4 janvier 2016. Dans « La route de la kalachnikov », le Luxembourg a été mentionné comme pays de transit. Or, les ministres nient disposer d’informations qui puissent permettre de conclure que le Luxembourg joue ce rôle pour les activités de trafic d’armes illicites. Et si tel était le cas, la police aurait de grandes difficultés, pour des raisons tenant au secret de l’instruction, à les rendre publiques. Mais les activités de trafic d’armes ne se limitent pas au stockage et à la distribution. Pour les contrer, il s’agit aussi de stopper les réseaux de financement, qui ont une fâcheuse tendance à privilégier les places les plus discrètes en ce qui concerne la vérification de l’usage des fonds qui y transitent. Amnesty international vient justement de publier un rapport qui conclut que le Luxembourg a bien été un des premiers signataires du Traité sur le commerce des armes entré en vigueur fin 2014, mais qu’il n’a cependant pas encore tenu un grand nombre des engagements essentiels liés à ce traité. Le rapport signale par ailleurs que, en plus d’une législation encore insuffisante, des lacunes de taille existent dans les procédures de contrôle interne des banques pour les transactions se rapportant aux armes.


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.