Démocratie participative : Dudelange ville-pilote

Dudelange et l’Université du Luxembourg veulent promouvoir la participation citoyenne à tous les niveaux.

Photo : uni.lu

En procédant ce mercredi 9 décembre à la signature d’une convention avec l’Université du Luxembourg, les édiles de la quatrième ville luxembourgeoise en nombre d’habitant-e-s veulent ainsi combiner « leurs efforts et forces pour devenir la référence nationale en matière de démocratie participative », avec la Faculté des sciences humaines, des sciences de l’éducation et des sciences sociales (FHSE).

Le principal but affiché serait donc de devenir « ville-pilote » au niveau national pour participer à la « mise en place conceptuelle et à l’évaluation scientifique de projets participatifs présents et à venir au Luxembourg ».

« C’est un financement de départ de quelque 240.000 euros sur deux ans, porté à moitié par la Ville de Dudelange et à moitié par l’Université », nous explique Raphaël Kies, chercheur à la FHSE et à l’initiative du projet. Le choix de Dudelange comme premier chantier de travail est porté par l’existence d’une convention-cadre de la ville avec l’université et un certain nombre d’initiatives dans le domaine de la participation citoyenne, assez prometteuses pour évoluer dans le bon sens, si un accompagnement scientifique peut être garanti.

Concrètement, la ville va financer avec la FHSE un poste de recherche sur deux ans et la mise en place d’un site internet de référence qui « reprend toutes les expériences à ce jour produites dans le pays et en premier lieu dans la ville de Dudelange ». Le projet a pour ambition d’établir un réseau national et « grand-régional » sur le sujet de la démocratie participative et de « devenir le centre de référence national ».

Une fois le poste attribué, le projet devrait par la suite permettre de participer à des appels à financement internationaux, d’organiser des événements publics et d’intégrer des réseaux internationaux. Raphaël Kies projette même de faire venir à Luxembourg en 2021 ou 2022 l’école d’été « participation et démocratie », une école postdoctorale organisée par l’Université du Luxembourg, l’Université libre de Bruxelles, l’université de Laval et Sciences Po Bordeaux.

La convention est donc surtout un instrument pour faire un travail d’inventaire et d’accompagnement de projets, ainsi que pour introduire les principes et les concepts pour plus de participation citoyenne en général, sans en être un acteur direct.

L’adhésion à la convention n’est donc pas en soi une garantie que la ville de Dudelange devienne par là automatiquement plus participative. La bonne volonté des responsables – que Raphaël Kies ne met pas en doute −, mais aussi les moyens financiers et humains doivent être de la partie.

Les Verts avaient dressé en 2018 un petit inventaire des moyens budgétaires investis par la commune dans des domaines qui pourraient toucher à la participation citoyenne, pour trouver un chiffre global de 2,087 millions d’euros sur un budget global de 110 millions. Il y a donc encore un certain chemin à parcourir, si l’on regarde les 50.000 euros prévus pour des actions concrètes.

Participation sans opposition ?

Surtout que les instruments existants ne semblent pas faire l’unanimité, tant du côté des politiques que de la population visée : le « Biergerrot », constitué par tirage au sort depuis 2019, semble ainsi avoir un statut plutôt éphémère, car dans le dernier bulletin communal, les habitant-e-s sont appelé-e-s à se porter candidat-e-s pour un « Bierger-Panel » afin de s’impliquer dans des décisions d’ordre local.

Le grand défi sera le « budget participatif », que le collège échevinal avait promis dans sa déclaration de 2017. Derrière un tel concept, un grand éventail de possibilités peut être compris. À voir donc, avec l’appui du projet, sur quelle voie Dudelange veut s’aventurer. Il faudra définir des espaces où citoyennes et citoyens auront un vrai droit décisionnel, rappelle Kies.

Dans tout cela, il ne faut pas non plus oublier qu’il y a aussi un conseil communal avec une opposition que la majorité absolue du LSAP – une des dernières (1) dans le pays − aurait parfois tendance à oublier. Le conseil communal au grand complet aura – pour la première fois – l’occasion de discuter de la convention conclue avec l’université ce vendredi, donc deux jours après sa signature.

Romy Goergen, conseillère verte, dit avoir l’habitude d’être informée a posteriori, ce qui ne l’empêche pas de saluer l’idée et les principes d’une telle convention. Elle voudrait cependant s’assurer que le comité d’accompagnement prévu ne sera pas uniquement composé, du côté de la commune, « d’intimes du parti majoritaire ».

(1) Dans une version antérieure ainsi que dans la version imprimée de notre article, nous avions – à tort – attribué à Dudelange le statut de dernière ville avec une majorité absolue socialiste. Or Mertert/Wasserbillig et Diekirch présentent des configurations semblables, comme il nous l’a été signalé par un lecteur assidu de notre hebdomadaire, fin connaisseur du paysage politique en général et de la situation du LSAP en particulier.


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged , , , , , .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.