Institut d’histoire du temps présent : un pas de plus

Fondé en 2002, le Centre virtuel de la connaissance sur l’Europe (CVCE) est un établissement public en fin de vie. Si la Chambre des députés suit l’avis de la commission parlementaire de l’enseignement supérieur, de la recherche, des médias, de la communication et de l’espace à son sujet, le projet de loi abrogeant le CVCE devrait devenir texte de loi le 1er juillet de cette année, enlevant encore un obstacle pour la création de l’Institut d’histoire du temps présent (IHTP). Le savoir-faire généré en 14 ans d’existence sur la transmission numérique du savoir en combinaison avec une focalisation sur l’histoire européenne sera sûrement un grand plus pour le futur institut. Et même l’université – à laquelle l’IHTP sera intégré – en profitera sans doute. D’autant plus que, en se basant sur le numérique, les sciences humaines auront sûrement l’air un peu moins ringardes aux yeux d’une université totalement investie dans les technologies d’avenir et les connexions avec le monde des entreprises. Reste à savoir si tous les employés privés du CVCE suivront leur ancien établissement sur le site de Belval.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.