Politique climatique : L’insuffisance heureuse

Après l’accord de Paris, le gouvernement luxembourgeois continuera à œuvrer au grand changement. Des projets soi-disant ambitieux… mais insuffisants.

(Photo : Wikimedia / Zairon / CC-BY-SA 3.0)

(Photo : Wikimedia / Zairon / CC-BY-SA 3.0)

À chaque conférence de presse au ministère de l’Environnement, j’ai mauvaise conscience. Cette fois-ci, Carole Dieschbourg et Camille Gira, la ministre et le secrétaire d’État, expliquent que le gouvernement fait de son mieux et que la grande transition verte est déjà fort avancée. Dans la salle de conférences du 22e étage illuminée par de grandes baies vitrées, mes idées noires fondent comme neige au soleil… j’en serais presque à regretter la sévérité avec laquelle j’ausculte la politique climatique.

Pas pour longtemps. Après être descendu de l’ascenseur du « Héichhaus », je me retrouve, pauvre piéton perdu, à attendre une minute pour traverser le boulevard. Les chantiers, comme toujours, laissent passer les voitures mais imposent des inconvénients aux piétons comme aux cyclistes. Largement sous-dimensionné, l’arrêt de bus protège mal de la pluie. Décidément, avoir recours à la mobilité douce, tant vantée par le duo ministériel, n’est pas une sinécure !

Au 22e étage, c’est tout soleil. Mais, vu d’en bas, une conclusion s’impose : ce n’est pas assez !

Ne mettons pas en doute les chiffres qu’on vient de nous donner là-haut : auparavant, les dépenses consacrées au trafic routier étaient deux fois plus élevées que celles affectées aux mobilités alternatives ; avec l’arrivée des Verts, ce rapport a été inversé. Mais, vu d’en bas, une conclusion s’impose : ce n’est pas assez ! Conviendrait-il de multiplier par dix la dotation des mobilités alternatives ? Faudrait-il avoir recours à d’autres moyens – des moyens qui feraient mal ?

Se voir reprocher que la réforme fiscale aurait ménagé les taxes sur les carburants a dû impressionner Gira (woxx 1361). Il a expliqué que la hausse de la TVA représentait déjà une réforme fiscale à volet écologique, puisque les prix des carburants avaient augmenté de deux pour cent. Il est vrai que le gouvernement avait décidé – honte sur lui – de compenser temporairement cette hausse du côté du tabac (woxx 1292). Qu’on n’en ait pas fait autant pour les carburants est louable, mais ne suffit pas pour réhabiliter la hausse de la TVA, mesure socialement injuste et écologiquement neutre.

Que le nouveau gouvernement agisse, pas de doute. Qu’il n’en fasse pas assez – regrettable. Mais qu’il présente ces insuffisances comme satisfaisantes, voilà qui est affligeant. La même attitude se retrouve au niveau européen, où l’on prépare une directive transposant l’engagement de réduction de CO2 pris à Paris – alors qu’il est évident que cet engagement ne suffira pas pour atteindre les objectifs contenus dans l’accord (woxx 1353). Oui, il y a les initiatives de la société civile – heureusement soutenues par Dieschbourg et Gira – qui nourrissent l’espoir d’un grand changement. Mais du côté politique, au niveau mondial, continental et national, c’est mal barré.

Il pleut de plus en plus fort et mon bus a du retard. Tout à l’heure, Gira avait complimenté les participants des projets climatiques locaux, imbus d’un esprit positif, plutôt que de « tirer des visages de fin du monde ». Il a bien raison. Plutôt que de faire la gueule, je me contente d’un haussement d’épaules. Penser aux horizons ouverts par la société civile, oublier les impasses des politiciens. Il n’y a qu’à attendre… le bus. Eux, je les attends plus.


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.