RTL s’engage… contre la désinformation

Voilà qui peut surprendre : le monopoliste audiovisuel luxembourgeois aux liens historiques avec le monde politique vient de cofonder un observatoire belgo-luxembourgeois sur la désinformation. 

(©CLT-UFA)

Qui a suivi les débats sur la réforme de l’aide à la presse jeudi dernier a entendu le mantra : dans un monde en proie à la désinformation et aux fake news, une presse critique, libre et indépendante est plus importante que jamais. Même si le risque est grand que cette loi précarise le métier, comme toutes les réformes néolibérales, la lutte contre la désinformation est une des priorités de la classe politique. Et il semble que RTL Luxembourg ait été à l’écoute. Par communiqué de presse, l’entreprise fait savoir qu’elle se trouve parmi les fondateurs du hub EDMO Belux (European Digital Media Observatory for Belgium and Luxembourg). En fait, EDMO fait partie de la stratégie digitale de la Commission européenne et l’antenne Belux est une des huit profitant d’un financement de 11 millions d’euros du programme « Connecting Europe Facility ». Parmi ces huit, on trouve d’ailleurs aussi une antenne belgo-néerlandaise, vive l’Europe et la Belgique unies!

Selon RTL, EDMO Belux « réunira un bureau sans précédent et étendu de vérificateurs de faits expérimentés, de médias, d’analystes de la désinformation, d’organisations d’éducation aux médias et d’universitaires pour détecter, analyser et exposer les campagnes émergentes de désinformation nocives ».

Sont prévus entre autres un réseau d’alertes rapides, des campagnes d’éducation aux médias et des recherches multidisciplinaires. En plus, le hub publiera au cours de ses 30 premiers mois 800 vérifications de faits en cinq langues et des enquêtes open source sur des campagnes de désinformation. Les autres médias associés à cette initiative sont l’Agence France-Presse et la RTBF. Du point de vue des universités et de la société civile, la Brussels School of Governance, l’université Saint-Louis de Bruxelles, Mediawijs (centre flamand pour la digital et media literacy), le groupe de recherche Smit de l’Université libre de Bruxelles, l’ONG Disinfo-Lab et pour l’assistance technique l’Athens Technology Center (qui travaille pour tous les hubs des observatoires EDMO).

Reste à se demander pourquoi l’Université du Luxembourg, la radio publique ou encore le Zentrum fir politesch Bildung ne sont pas associés – alors qu’une telle initiative implique aussi bien le privé que le public. Surtout que RTL n’a pas vraiment fait que des étincelles en ce qui concerne la lutte contre la désinformation. Rappelons juste l’affaire Lunghi, qui est toujours en cours et dans le cadre de laquelle Steve Schmit, le « content director », a avec le journaliste Marc Thoma reçu un blâme du Conseil de presse, suite à la diffusion d’un reportage bidonné. Pourtant, c’est ce même Steve Schmit qui est désigné comme personne de contact pour les médias au sujet de l’EDMO Belux. Honni soit…


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged , , , , , , , , .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.