FOTOGRAFIE: Nicht aufzuhalten

In welche Richtung die Reise geht wird bereits an der Art wie das Thema der Ausstellung „kommen a goen“ in der Galerie Schlassgoart präsentiert wird ersichtlich. In einer Vitrine im Eingangsbereich ist das Motto wie mit einem Finger in kalte Asche geschrieben. Das spricht nicht für die Darstellung von Bahnhofsschaltern, Restaurants oder ähnlichen Einrichtungen, sondern eher für eine tiefer gehende Auseinandersetzung mit der Thematik des Todes.

In Bezug auf diesen Aspekt, den großen Kreislauf des Lebens und des Wachsens, des Verfalls und des Todes, eignet sich allerdings nahezu jede Darstellung in irgendeiner Form, jedes Kunstwerk und auch jeder Alltagsgegenstand dazu, in eine solche Ausstellung eingereiht zu werden. mehr lesen / lire plus

CSV ET GRÉNG: Mauvais temps en Jamaïque

Ce week-end, le CSV et les Verts tiendront leurs congrès respectifs. Il reste à espérer que ce hasard restera l’unique point commun.

Une des principales informations politiques de ce samedi seront les élections du nouveau président et du secrétaire général du CSV lors du congrès ordinaire du parti. Suspense ? Certainement pas, tant on est habitué à ce que ce grand parti fonctionne comme une mécanique bien huilée. Les noms pour remplacer le président en fonction et son secrétaire général sont connus depuis plusieurs semaines déjà : il s’agira, respectivement, de Michel Wolter et de Marc Spautz. Ainsi, à la manière de la plupart des grands partis qui constituent presque des Etats dans l’Etat, ce sont deux « fils de » qui prennent, les rênes du CSV. mehr lesen / lire plus

UNI LETZEBUERG: Wie autonom ist die Uni?

Ab dieser Woche verhandelt die Universität ihren zweiten Vierjahresplan mit der Regierung. Diese wünscht sich eine „flexible“ Uni. Sechs Jahre nach ihrer Gründung steht es weder um ihre Autonomie noch um die uni-interne Demokratie zum Besten.

„Flexibilität ist wichtig“, sagte Hochschulminister François Biltgen, als er mitten in den Allerheiligen-Ferien der Öffentlichkeit die Schwerpunkte seiner Forschungspolitik vorstellte (siehe woxx 1031). „Wenn die Universität ihren Vierjahresplan aufstellt, hätten wir gerne, dass sie sich den kommenden Überlegungen nicht verschließt.“ Eine Woche später sitzt der Hochschulminister nun in den Verhandlungen mit der Universität über diesen Plan. Dieser legt fest, wo die sechs Jahre alte Institution in den kommenden vier Jahren hinsteuern soll und ist zudem die Basis für den „Contrat d´établissement“, in dem das finanzielle Engagement der Regierung gegenüber der Universität definiert wird. mehr lesen / lire plus

SCIENCES HUMAINES: Vues imprenables

Les sciences humaines sont à l’affiche de cette foire des étudiants. Le woxx s’est entretenu pour l’occasion avec le doyen de la faculté des sciences humaines, Michel Margue.

woxx : Les sciences humaines n’avaient pas vraiment la cote dans le monde politique ces dernières années – elles étaient plutôt victimes de railleries diverses. Cela vous a-t-il touché en tant que doyen de votre faculté?

Michel Margue : L’homme politique avec lequel nous avons le plus de contact est bien sûr notre ministre de tutelle. Et Monsieur Biltgen insiste dans bon nombre de ses discours officiels qu’il est très important qu’il y ait à côté des sciences naturelles et autres sciences dites « exactes » un volet sciences humaines qu’il ne faut délaisser sous aucun prétexte. mehr lesen / lire plus

BRITPOP: Editeurs de Spleen

L’Atelier gâte ses petits protégés en ces froides nuits de novembre, avec la venue des Editors, ce vendredi 13 novembre pour un concert déjà sold-out, accompagnés pour l’occasion de la fine crème du rock d’aujourd’hui, les Britanniques de The Maccabees et les Canadiens de Wintersleep.

Originaires de Birmingham, Editors ne tarde pas à percer dans le business musical alors qu’il se forme en 2002 autour de Tom Smith à la guitare et au chant, de Chris Urbanowicz à la guitare, de Russel Leetch à la basse et d’Ed Lay à la batterie sous le nom de Pilot. L’entité changera de nom à plusieurs reprises avant d’adopter leur patronyme définitif quelque peu avant de sortir leur première galette «The Back Room» en 2005 qui connaîtra un succès aussi bien critique que populaire. mehr lesen / lire plus

JEAN-PIERRE JEUNET: Féerie pour une autre fois

Avec Micmacs à tire-larigot, Jean-Pierre Jeunet tente de renouer avec ses débuts – si ce n’est pas raté à cent pour cent, c’est pourtant loin d’être une réussite.

Comme presqu’aucun autre metteur en scène, Jean-Pierre Jeunet a su développer au fil des années un style inimitable et reconnaissable dès les premières secondes du film. C’est son humour subtil et espiègle ainsi que son amour du détail qui fait que les films sortis de son imagination soient toujours des pièces uniques. Et « Micsmacs à tire-larigot » ne fait pas exception sur ce point. Les décors sont riches, les clins d’oeil multiples et l’histoire est – pour le moins – farfelue. mehr lesen / lire plus