Théâtre (en ligne) : L’enfer artificiel

« AppHuman », une des grandes pièces de la rentrée, écrite par Ian De Toffoli, est aussi devenue – partiellement – victime des nouvelles mesures anticulturelles du gouvernement. Elle est tout de même visible en streaming jusqu’à ce samedi.

Photos : boshua

Il aura fallu s’y reprendre à plusieurs fois pour l’avoir au téléphone, mais la quatrième fois a été la bonne, et c’est même l’écrivain en personne qui a rappelé le journaliste. Ian De Toffoli, d’habitude plutôt gai et engageant, semble aussi avoir pris sur lui avec la pandémie et le shutdown culturel décidé par le gouvernement. Une mesure que d’ailleurs la Theater Federatioun regrette dans une lettre au premier ministre, expliquant au passage et avec raison que sont puni-e-s celles et ceux qui s’étaient les premiers adapté-e-s aux nouvelles règles.

Mais De Toffoli s’estime encore chanceux : « Au moins, nous avons pu jouer plusieurs fois la pièce en public. On aurait dû faire une chouette petite tournée en Belgique et en France, mais avec les mesures en vigueur dans tous les pays, elle est tombée à l’eau », explique-t-il. Dommage, pour une fois qu’une grosse production luxembourgeoise cochait toutes les cases exigées par le ministère de la Culture – représentations à l’étranger y compris. C’est pourquoi le Théâtre de Liège, qui a coproduit la pièce avec les Théâtres de la Ville de Luxembourg, a mis en ligne une version filmée de la pièce sur son site, encore visible jusqu’au 28 novembre à minuit.

Une petite consolation pour une pièce qui confronte le public aux dilemmes à venir : « La pièce se déroule dans un futur assez proche », raconte l’auteur. « Je suis parti d’un incident où une voiture autonome renverse un passant. Le problème est que la voiture a le choix entre deux personnes, et qu’elle se décide sur la base du crédit social pour savoir sur quelle personne elle va foncer. C’est une combinaison entre un incident bien réel, qui a eu lieu il y a deux ans avec un véhicule Uber, et le système de crédit social expérimenté à grande échelle déjà en Chine. »

De Toffoli ne fait qu’anticiper l’inévitable : dès qu’une technologie est prête, l’humanité est prête à l’utiliser. Pourtant, « AppHuman » va plus loin que ce point de départ : « L’histoire se concentre sur un des programmeurs du logiciel de la voiture, qui, suite à cet incident, commence à se poser des questions morales. Est aussi évoqué le conflit entre les entreprises privées et les États pour lesquels elles travaillent. Est-ce que l’intelligence artificielle est maligne de façon inhérente, ou bien est-ce qu’elle ne fait que refléter les choix des humains qui l’ont programmée ? ».

Face à des incidents d’intelligences artificielles devenues antisémites ou sexistes, comme celles expérimentées par Google, on serait tenté d’opter pour la seconde réponse. Néanmoins, la question que pose De Toffoli va encore un peu plus loin : « Je voulais savoir jusqu’où mène cette logique qui veut qu’on transfère de plus en plus nos compétences à la technologie : est-ce que cela ne conduit pas inévitablement à un système totalitaire ? »

Bref, vous l’aurez compris, c’est du lourd, mais présenté de façon appétissante. Coconçu et mis en scène par Sophie Langevin, « AppHuman » est porté par les actrices et acteurs Garance Clavel, Denis Jousselin, Renelde Pierlot, Luc Schiltz et Pitt Simon. Rendez-vous donc devant les écrans quand vous voulez, mais avant ce samedi minuit !

Sur theatredeliege.be/evenement/apphuman

Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.