Hit-parade carcéral

(da) – Presque un tiers (28 pour cent) des hommes détenus au Luxembourg le sont pour des infractions liées aux stupéfiants, ce qui en fait la première cause d’incarcération dans cette catégorie. C’est ce que révèle la réponse du ministre de la Justice Felix Braz à une question parlementaire du député déi Lénk Justin Turpel sur la composition de la population carcérale par rapport aux types de condamnations. Chez les femmes, seules 17 pour cent sont incarcérées pour des faits liés aux produits stupéfiants, les homicides et tentatives d’homicide volontaires étant en première place (28 pour cent). La deuxième place chez les hommes est pris par les vols (16 pour cent), la troisième les homicides et tentatives d’homicide volontaires (14 pour cent). Les vols avec violence arrivent en quatrième position (11 pour cent). Chez les femmes, la deuxième place est occupée par les infractions économiques et financières (22 pour cent), la troisième partagée entre les infractions liées aux stupéfiants et les vols sans violence (17 pour cent). Ce que cette réponse n’éclaircit pas : la part qu’occupent les délits commis afin de se procurer de la drogue dans les infractions officiellement non liées aux stupéfiants, notamment les vols et vols avec violence qui, ensemble, arrivent à 27 pour cent des infractions chez les hommes et à 23 pour cent chez les femmes.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.