Déontologie, mais pas trop

(lc) – Ça continue ! La grande croisade pour plus de transparence du nouveau gouvernement s’avère encore une fois être assez tiède et peu courageuse. Ainsi, la commission de la Chambre en charge des questions institutionnelles a fait savoir ce jeudi que le nouveau code de déontologie pour les députés serait « presque prêt ». Mais contrairement aux grandes promesses, notamment la possibilité de voir si un député peut se trouver dans un conflit d’intérêts, les propositions émanant de la commission contiennent de curieuses restrictions. Par exemple, celle qui libère de l’obligation de rendre des comptes, les députés gagnant plus de 100.000 euros par mois. Une mesure attaquée par le député déi Lénk Serge Urbany, défendue par son homologue socialiste Alex Bodry a défendue avec l’argument qu’au-delà de cette somme, le voyeurisme commencerait. Autre point critique : la non-obligation de déclarer son patrimoine. Cela peut étonner, car même les parlementaires français s’y sont soumis. Mais leurs collègues grand-ducaux semblent penser que la richesse ne s’apprécie vraiment qu’en toute discrétion.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.