Jayro Bustamante : Ixcanul

1348tippLe cinéma nous offre une trop rare fois un de ces films qui narrent la diversité du monde et des cultures, ici au pied d’un volcan, dans une famille maya. Entre besoins et désirs, entre tradition et modernité parfois ravageuse, la photographie magnifique et la beauté de la langue maya en font une expérience envoûtante. Dommage qu’un tel bijou nécessite la perfusion financière internationale pour exister et que le public n’y ira pas en masse. Raison de plus pour courir le voir, vraiment.

L’évaluation du woxx : XXX


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.