LGNM : pourquoi tant de haine ?

1367newslgnmLe woxx a déjà évoqué la situation précaire de la « Lëtzebuerger Gesellschaft fir nei Musek », dont la convention culturelle n’a pas été renouvelée et qui doit rendre ses locaux mis à disposition par l’État (woxx 1357). Dans sa réponse à deux questions parlementaires sur le sujet, Guy Arendt, secrétaire d’État à la Culture, reconnaît les mérites passés de l’association tout en affirmant que, plus récemment, elle n’aurait pas été à la hauteur et aurait provoqué la création de structures concurrentes, entre autres l’ensemble Lucilin et l’association Luxembourg Music Publishers. À titre d’exemple, Arendt affirme que l’International Association of Music Information Centres (IAMIC) se serait plusieurs fois plainte du manque d’activités de la LGNM et aurait proposé à music:LX de rejoindre ses rangs au grand-duché. Piquée au vif par une mise en demeure de quitter ses locaux, la LGNM vient de se fendre d’un communiqué pour rappeler que le ministère ne lui a jamais fait part officiellement des raisons pour lesquelles il n’a pas renouvelé sa convention, dont le montant a commencé à chuter dès 2007. Mais surtout, l’association produit une lettre de l’IAMIC dans laquelle celle-ci nie s’être plainte des services de la LGNM et avoir sollicité l’adhésion de music:LX, qui se serait elle-même portée candidate. Arendt et Bettel ont-ils été mal conseillés pour affirmer une chose manifestement inexacte ? Si la LGNM est probablement perfectible, une certaine inimitié larvée semble prévaloir vis-à-vis d’elle au sein du ministère de la Culture. Reste à comprendre pourquoi, puisqu’on ne peut apparemment pas se fier aux réponses faites aux députés…


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.