ROCK: Le culte du froid

Aussi froide et lugubre qu’un fjord en hiver, la musique de Cult of Luna a néanmoins réussi à séduire un large public à travers toute l’Europe mais aussi les Etats-Unis.

Qui a dit que l’hiver était fini ? – Cult of Luna démontreront le contraire lors de leur passage à la Kulturfabrik.

Cult of Luna est l’une de ces entités musicales qui, malgré un univers musical des plus austères et franchement pas facile d’accès, a réussi à se créer une solide base de fans et ce à travers tous les clans musicaux, aussi bien dans les sphères black-metal, que celles plus confinées du post-rock et autres amateurs de rock. Les origines du groupe d’Umeå, plus grande ville du Nord de la Suède ayant aussi donné naissance à des formations telles que Refused ou bien encore Meshuggah (rien que ça), remontent à 1999. Lorsque leur groupe Eclipse splitte, Klas Rydberg (chant) et Johannes Persson (guitare) décident de créer Cult of Luna pour un voyage sonique qui dure déjà depuis dix années maintenant. C’est en 2001 que sort leur premier album éponyme, mais il faudra attendre 2003 pour la consécration ainsi que la stabilité (le line-up restant à ce jour inchangé) du groupe avec leur deuxième album « The Beyond ». Le disque qui marque aussi leur arrivée sur le label de musique extrême de référence « Earache Records » – maison d’artistes tels que Napalm Death, Morbid Angel et At The Gates.

D’extrême, la musique de Cult of Luna, n’a sûrement que l’ampleur des sentiments dégagés par ses mélodies, ses atmosphères surplombées par les lamentations criées d’une voix rauque et profonde par Klas Rydberg. Leur musique mélange saturations métalliques, rythmes caverneux proches du Doom avec des atmosphères planantes proches du post-rock de Mogwai et Explosions In The Sky. Elle rappelle en quelque sorte les déboires musicaux initiés par les maîtres en la matière : Neurosis et Isis. Mais tout en y incluant cette mélancolie nordique que l’on retrouve dans la musique de Sigur Ros ou dans les contes d’Andersen, qui donne envie de s’échapper et de voyager à travers les nébuleux décors scandinaves surplombés par la neige en attendant le retour du soleil quelques mois plus tard.

Et comme la douleur ne voyage jamais seule, Cult of Luna sera accompagné par deux formations françaises lors de son périple, et ce, dès le premier soir de sa tournée à la Kulturfabrik. Le premier groupe à ouvrir le bal sera Destruction Incorporated, espèce de  « All-Star band » rock à la française avec en ses rangs, des vieux routards de la scène oeuvrant ou ayant oeuvré dans des formations telles que Lofofora, Artsonic, No One Is Innocent ou bien encore Lycosia. Niveau musical, on est bien loin des longues plaintes quasi-instrumentales de la machine de guerre suédoise, mais dans des eaux rock’n’roll, à la limite du Stoner. On ne peut s’empêcher de penser au Queens of the Stone Age tant dans leur musique que dans leur démarche, car le trio français invite bon nombre de collaborateurs à ses enregistrements comme Josh Homme l’a initié sur ces « Desert Sessions ».

La suite des hostilités sera prise en main par Dysfunctional by Choice, une autre formation parisienne qui existe depuis une dizaine d’années et que l’on attendait pas forcément non plus en tour support de Cult of Luna. Assez proche de la musique de Deftones, leur musique lourde, atmosphérique aux consonances fortement anglo-saxonnes possède un potentiel pop affirmé et un concentré de rock à l’état brut. Ils présenteront pour la première fois leur nouvel album « Travelling In Travel » en dehors des frontières hexagonales.

Cult of Luna + Destruction Incorporated + Dysfunctional by Choice à la Kulturfabrik le 11 mars.
Plus d’infos :
www.myspace.com/cultofluna
www.myspace.com/dysby
www.myspace.com/destructionincorporated
www.kulturfabrik.lu


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.