Retour vers un Etat de non-droit

Comme chaque année, les vacances estivales inaugurent de bien tristes départs. Par voie de communiqué de presse, le ministère de l’immigration a fait savoir ce mercredi qu’il avait procédé au « rapatriement » de huit demandeurs d’asile vers le Kosovo. L’Association de soutien aux travailleurs immigrés (Asti) s’était déjà émue du sort réservé initialement à quatre familles internées au centre Aïda de l’aéroport. Au-delà de l’expulsion pure et simple, l’Asti affirme que ce centre est dépourvu de toute base légale et déclare que « la privation de liberté est un acte grave pour lequel un Etat de droit doit créer un cadre juridique ». Le ministère dément quant à lui cette accusation, affirmant se baser sur la loi sur la libre circulation des personnes. Finalement, « seules » huit des seize personnes incarcérées au centre Aïda ont été expulsées, les autres pouvant rester jusqu’à ce que le tribunal ait pu statuer sur le fond du dossier. Le plus étonnant, c’est que le gouvernement ne semble pas se soucier de la situation des droits de l’Homme et surtout de celle des minorités ethniques dans ce Kosovo gangrené par les clans mafieux liés à l’UCK aux commandes. En effet, les familles en question sont d’origine serbe et bosniaque, ce qui constitue actuellement une raison suffisante pour ne pas se sentir « à l’aise » au Kosovo.


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.