POSTHARDCORE: Rage et … espoir

Les amateurs de screamo, de hardcore et de post-rock en auront pour leur argent ce vendredi à la Kulturfabrik, car l’un des groupes les plus influents de ces dernières années de la scène hardcore, Envy, vont mettre le feu aux planches de la salle eschoise.

Faut pas être jaloux…

Il a bien changé ce groupe japonais depuis les années 90, après des débuts fracassants au son de guitares ultra-saturées, de rythmes épileptiques et de voix hurlées sur la corde raide, il ne reste aujourd`hui que très peu d`éléments de sa jeunesse hardcore dans la musique d’Envy. Pourtant, le groupe a su garder son influence tout au long des deux dernières décennies. Ce qui fait la particularité d’Envy, c`est bien moins le style musical que pratiquent les cinq musiciens mais plus certainement cette honnêteté qui transpire en permanence de leur musique.

Formés en 1992 autour de Tetsuya Fukagawa (chant), de Nobukata Kawai et Masahiro Tobita aux guitares, Manabu Takagawa à la basse et de Dairoku Seki à la batterie, le groupe n`a pas changé de line-up et a sorti cinq albums depuis 1998 et tout autant d’EP ou de splits albums dont certains avec des pointures tels que les américains de Thursday ou Yaphett Kotto. Chaque album du groupe propose une phase différente dans son évolution, alors que leur premier album « From Here to Eternity » donne dans un hardcore ultra-rapide et mélodique, « All the Footprints You`ve Ever Left And the Fear Expecting Ahead » pose les bases du son actuel d’Envy en mélangeant des influences plus planantes à un hardcore tout en colère où les guitares de Kawai et de Tobita s`entremêlent dans des harmonies aux sonorités désespérées alors que la section rythmique menée par Seki est digne d`une tornade et propose des rythmes entre délicatesse jazz et brutalité hardcore. Enfin, Envy ne serait pas ce qu`il est sans la voix lancinante de Fukagawa qui s`époumone sur cette musique qui semble venue tout droit des tripes et ce dans la langue du soleil levant s`il vous plaît.

La suite de son aventure discographique sera tout aussi réussie, notamment avec l`album suivant « A Dead Sinking Story » de 2003 qui amènera le groupe à jouer avec les géants du post-rock Isis et Mogwai, qui ne tarderont pas à signer le groupe sur leur label Rock Action. Suivront encore « Insomniac Doze » en 2006 qui enfoncera le clou de manière plus prononcée vers les territoires plus vaporeux du post-rock et qui permettra au groupe de signer avec le label de référence « Temporary Residence » (label d`Explosion In the Sky) et l`excellent « Recitation » de l`année dernière qui ravive de manière plutôt réussie le son du quintette japonais.

Mais c`est en live que le groupe donne toute sa mesure avec un show honnête où la passion des musiciens se resent plus que jamais. En effet, alors que les musiciens bougent dans tous les sens, Fukagawa donne une performance des plus jouissives, en joie et en bonheur, délivrant un message d`espoir, car oui, malgré une musique plutôt noire Envy délivre des paroles optimistes remplies d`espoir, ce qui est plutôt rare dans la scène hardcore et punk, donnant à l`ensemble bien plus l`image d`une célébration que d`un simple concert de punk. A noter que les Japonais seront accompagnés lors de cette date luxembourgeoise du combo allemand Trainwreck, véritable machine de guerre de la scène hardcore teutonne. En somme, voici un concert qu`il ne faut rater sous aucun prétexte pour peu que vous aimiez la musique moderne.

Envy et Trainwreck, ce vendredi 4 novembre à la Kulturfabrik.


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.