Avortement : deux pas en avant, un pas en arrière

A une semaine de la Journée internationale des femmes, la commission parlementaire de la santé a débattu du texte de compromis entre les deux partenaires de coalition relatif au projet de loi concernant l’IVG. « C’est un mélange entre la législation belge et allemande », explique Alex Bodry, président du LSAP. Les socialistes et les chrétiens-sociaux auraient donc trouvé un accord : alors que les premiers doivent accepter le principe de deux consultations obligatoires (l’une médicale, l’autre sociale), les seconds doivent accepter qu’elles se dérouleront au même moment au sein d’un hôpital ou d’une institution pratiquant l’IVG. Une mesure qui permettrait, selon les dires de Bodry, d’assurer que les consultations se déroulent dans une environnement « libre de toute ingérence idéologique ». Danielle Igniti, la présidente du Planning familial, fait contre mauvaise fortune bon coeur. Ce compromis ne la satisfait évidemment pas, mais elle se dit consciente qu’il n’y a rien d’autre à attendre de cette coalition, en particulier du « senior partner » CSV. Si ce compromis comporte certaines avancées par rapport aux dispositions précédemment prévues, elle estime qu’on ne peut toujours pas parler d’un IVG sans indication, étant donné qu’une chape de plomb morale continue à peser sur la conscience des femmes candidates à l’avortement. Mais les femmes (et les hommes) pourront encore faire valoir leurs revendications lors des activités autour du 8 mars (voir agenda).


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.