Un congrès sous tension

Les temps sont chauds pour les socialistes. D’autant plus que dimanche dernier, lors de leur congrès, on a appris que le capitalisme avait une température : le président de la fraction, Lucien Lux, a martelé qu’il n’accepterait pas de « capitalisme froid ». C’est pourtant avec la même froideur que les dirigeants du LSAP s’en sont pris aux syndicats, avec lesquels les relations se distendent. Lux, qui a lui-même débuté sa carrière politique grâce à l’OGBL, n’a pas digéré que certains membres du parti constituant « l’aile syndicale » s’en prennent à la réforme des retraites. Et il le leur a fait savoir avec une certaine virulence. Les syndicats (et l’OBGL en première ligne) resteraient certes des « partenaires privilégiés », mais le LSAP n’en serait pas pour autant un « parti syndical ». Gageons que cette affirmation n’a étonné personne dans les couloirs de la centrale à Esch. Lux a également déploré la « politique de la chaise vide » pratiquée par les syndicats lors de la dernière tripartite. Pourtant, un membre, le bourgmestre de Mondercange Dan Kersch (situé à la gauche du parti), a tenté de donner corps à ce partenariat privilégié en présentant une motion qui proposait la création d’un « forum syndical », sorte de plate-forme d’échange entre le parti et les syndicats. Un texte rejeté massivement par les délégués. Le LSAP n’est définitivement pas un parti syndical.


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.