Le musée entre en résistance

Frank Schroeder, le chargé de direction du musée de la Résistance à Esch, a dû s’étouffer en regardant le « Top Thema » diffusé par la télévision RTL, ce lundi 7 janvier. En effet, un reportage sur la « mafia des mendiants » y était diffusé, et dans cette contribution, aucun cliché sur les roms n’a été épargné. Alors que les policiers essayaient du moins de se retenir un peu, c’est le bourgmestre de la capitale qui s’y donnait à coeur joie, qualifiant les mendiants de « bandes de criminels » bien organisés, qui feraient dans la traite d’enfants et de filles. Manquerait juste qu’il leur reproche d’enlever et de manger les enfants luxembourgeois. En tout cas, aucun effort n’à été entrepris pour amener des nuances dans ce sujet très complexe, où tout n’est pas rose. Dans ce cas, un tel reportage ne peut qu’empoisonner encore plus une opinion publique déjà très remontée contre la population rom. C’est exactement ce que Schroeder regrette dans un communiqué envoyé à la presse mercredi : de ne pas laisser la parole aux mendiants, de ne pas essayer de comprendre leur situation. Car personne ne se retrouve à la rue par choix – trop souvent, c’est le destin qui vous y amène.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.