Régularisations : Un tiers de refus

Après les ONG, qui ont tout de même critiqué les modalités de la petite vague de régularisations déclenchée par Nicolas Schmit début janvier, c’était au tour du ministre lui-même de tirer un bilan intermédiaire sur sa mesure, même si tous les dossiers n’ont pas encore été traités. Sur les 652 demandes enregistrées, 217 autorisations de séjour temporaires et 11 titres de séjour d’un an ont été accordées. Tandis que 91 dossiers restent en suspens à cause de pièces complémentaires réclamées et 180 dossiers ont été refusés. Pour ces derniers d’ailleurs, c’est la double peine : les employés ayant tenté leur chance se voient décernés l’ordre de quitter le territoire, qui sera exécuté manu militari s’ils ne bronchent pas et les employeurs seront sanctionnés d’après la nouvelle loi de décembre 2012. Quant à la ventilation des demandes, peu de surprises. Point de vue nationalités, les Chinois sont en tête, suivis des Brésiliens. Et selon les secteurs ce sont la restauration avec 387 et les ménages privés avec 112 demandes qui font le palmarès. En même temps, le ministre Schmit a publié le bilan asile 2012 et les chiffes du centre de rétention où l’on apprend que 322 personnes ont été détenues près du Findel et que sept d’entre eux ont réussi à s’évader.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.