Coronavirus : le gouvernement anticipe certaines mesures sociales

Celles et ceux qui déjà avant la crise sanitaire vivaient des fins de mois difficiles risquent de tomber encore plus bas une fois le confinement fini. Le gouvernement a fait quelques petits pas pour eux, comme le démontre une réponse parlementaire.

Les ministres Thurmes et Kox lors d’une présentation en décembre 2019. (©SIP)

Avec son risque de pauvreté carrément pervers par rapport à son PIB, le Luxembourg était déjà un pays aux inégalités énormes avant le passage du virus. Des inégalités qui vont s’aggraver pendant et après la crise pour les précaires, les working poor et autres ménages en difficulté. Le député Déi Lénk David Wagner a donc demandé aux ministres du Logement et de l’Énergie – les Verts Henri Kox et Claude Turmes – ce qu’ils envisageaient pour celles et ceux qui n’ont pas la chance de faire partie de la classe moyenne et propriétaire.

En détail, Wagner voulait savoir si des mesures « permettant de garantir le règlement des loyers en fonction d’un certain nombre de critères tels qu’une baisse de revenu, d’une mise au chômage ou autres » sont prévues, si les expulsions de locataires en défaut de paiement de loyers sont interdites et finalement si l’approvisionnement en gaz et en électricité est prévu même en cas de cessation de paiement.

Les ministres commencent leur réponse par une énumération des moyens déjà mis en œuvre par le gouvernement pour aider… les entreprises, comme le chômage partiel et les indemnités de compensation relevées à 250 pour cent du plafond.

Pas d’expulsions, peu d’aides supplémentaires non plus.

En ce qui concerne les locataires qui subissent des baisses de revenu dues à la pandémie, la subvention de loyer, prévue pour les ménages à faible revenu, est revue à la hausse. Un geste initialement planifié pour début 2021, mais anticipé pour contrer les conséquences de la crise pour les plus démuni-e-s. Autre bonne nouvelle : les expulsions sont suspendues pendant l’état de crise, selon un règlement grand-ducal signé fin mars. Pour le gaz et l’électricité, les ministres renvoient la balle dans le camp des fournisseurs et des services sociaux des communes, qui, crise ou pas crise, doivent trouver des solutions pour les précaires ne pouvant pas payer leurs factures. Juste que nombre d’offices sociaux fonctionnent en service réduit pendant la crise : pas sûr donc qu’ils pourront gérer une éventuelle affluence. Mais là aussi, Kox et Turmes connaissent la solution : « Pendant la durée de l’état de crise, les gestionnaires des réseaux ont été conviés à limiter leurs visites chez les clients ».

Des mesurettes donc pour les précaires, qui sont mieux que rien, mais qui, par rapport à des pays comme le Portugal – qui vient d’étendre la couverture médicale à chaque personne sur son territoire pendant la crise – ou l’Espagne – qui pense sérieusement à introduire un revenu universel – restent dans la continuité des injustices sociales propres au grand-duché. Tant que les pauvres n’auront pas le droit de vote, ça ne changera pas…


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged , , , , , , , , , , , .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.