Finance et climat : Le fond du panier

L’industrie des fonds luxembourgeoise ne brille pas par son engagement pour le climat, révèle une étude de Greenpeace.

Illu : Greenpeace

« La plus grande contribution que le grand-duché peut apporter à l’avenir de notre planète est d’aligner son industrie des fonds, et son secteur financier en général, sur les limites fixées par l’accord de Paris pour lutter contre le réchauffement climatique. » Ce n’est pas tous les jours que Jennifer Morgan, directrice générale de Greenpeace International, se préoccupe de ce que fait le Luxembourg. Mais son organisation vient de présenter le rapport « Investing in Climate Change », qui évalue l’impact des 100 plus gros fonds d’investissement en actions domiciliés au grand-duché. Et les résultats ne sont pas bons.

Footprint gigantesque

Pour comprendre l’importance de notre place financière en la matière, il faut se rappeler qu’elle est le plus grand centre de fonds d’Europe, et le deuxième au niveau mondial, avec des investissements d’une valeur totale de plus de 4.000 milliards d’euros. En analysant la nature des placements des 100 premiers fonds, représentant environ un dixième de la valeur totale, le rapport constate que seulement 28 ont une structure compatible avec un réchauffement climatique de moins de deux degrés. En moyenne, les placements des fonds engendrent un réchauffement de quatre degrés, et 31 parmi eux sont même à six degrés ou plus. Greenpeace relève une présence relativement importante des réserves de charbon parmi les investissements nuisibles.

Pour calculer l’impact annuel des fonds sur les émissions de gaz à effet de serre, le rapport n’a utilisé que les données fiables, mais même en sous-évaluant, le bilan est lourd : 39 millions de tonnes d’émissions en 2019, soit le quadruple des émissions nationales officielles. « L’évaluation révèle un décalage entre la campagne d’image du pays en tant que centre mondial de la finance durable et son manque flagrant de respect de ses engagements internationaux », commente Greenpeace. Cela devrait intéresser le Conseil national pour un développement durable (CNDD), qui, en août dernier, avait mis en doute la capacité de l’« ecological footprint » à refléter l’impact écologique local. Le CNDD avait notamment proposé de retrancher les émissions causées par le secteur financier, puisque la « richesse » qu’il produit n’est pas « consommée » sur place. On aura beau retrancher cette « consommation », on ne pourra désormais plus ignorer que la « production de richesse » en question s’accompagne d’effets néfastes à grande échelle.

Au-delà de leur impact sur l’avenir de la planète, Greenpeace relève que les politiques d’investissement des fonds les exposent eux-mêmes à des risques. L’ONG renvoie à « la demande du marché pour des solutions d’investissement durables » ainsi qu’aux pressions pour désinvestir du côté des énergies fossiles. Tout cela devrait conduire à une dépréciation massive des actifs non compatibles avec l’objectif des deux degrés de l’accord de Paris, contre laquelle Greenpeace avait déjà mis en garde en 2018. Et Martina Holbach de Greenpeace Luxembourg de conclure : « Aligner l’industrie financière sur les objectifs de l’accord de Paris est à la fois une nécessité et une opportunité pour le pays. »


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.