Socfin : les profits explosent, la répression continue

Illustration : SOS Faim

Nous avons régulièrement fait état des assemblées générales de Socfin (dont le capital est détenu à 40 % par le groupe français Bolloré), qui a son siège à Luxembourg. Cette année, les assemblées de ses deux entités se sont tenues en ligne, ce qui n’empêche pas la société civile de rappeler leurs activités à travers le monde. « De la Sierra Leone au Nigeria, en passant par le Cameroun, la Guinée et la Côte d’Ivoire, les communautés vivant à proximité des plantations industrielles d’huile de palme et de caoutchouc de Socfin se battent pour leurs droits et contre la répression », nous dit un communiqué d’une douzaine d’ONG internationales. « Les bénéfices de Socfin ont explosé en 2021 pour atteindre 80,4 millions d’euros, son chiffre le plus élevé depuis 2014. Ces profits importants devraient perdurer en 2022, la guerre en Ukraine ayant réduit l’approvisionnement en huile de tournesol et augmenté la demande mondiale et le prix de l’huile de palme », poursuit le communiqué. Pour encore augmenter ses profits, Socfin essayerait de faire reconnaître ses plantations comme « durables », alors que de nombreux conflits fonciers restent ouverts. Des communautés locales du Cameroun, qui remettent en question la certification accordée à une filiale de Socfin, font état d’au moins deux cas d’intimidations lors d’un audit. En Côte d’Ivoire, l’Association des villages déplacés a exprimé publiquement son opposition à la certification d’une filiale en raison de problèmes fonciers non résolus. Au Nigeria a eu lieu une manifestation pacifique pour protester contre la percée d’une énorme tranchée entre un village et une plantation « pour empêcher les gens de voler les noix de palme, à hauteur », selon Socfin, « de 50 tonnes par mois ».


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged , .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.