INFRASTRUCTURES: Nouveaux espaces

Le « Ellergronn » près d’Esch-sur-Alzette a toujours été un site à double emploi : d’un côté il reflète l’histoire minière du pays et de l’autre c’est une formidable réserve naturelle.

Le nouveau centre d’accueil « Ellergronn » ouvrira ses portes à 17 heures ce vendredi.

Rarement l’on voit de nouvelles infrastructures ouvrir leurs portes à des endroits aussi empreints d’histoire. Déjà, pour se rendre au nouveau centre d’accueil « Ellergronn », il faut traverser le quartier historique de la Hiehl eschoise – historique parce que c’est là, de l’autre côté des chemins de fer, que s’installèrent les premiers immigrés italiens, allemands ou polonais au début du siècle dernier. mehr lesen / lire plus

JOHN WOO: La revanche du Sud

Plein les yeux, plein le coeur, « Red Cliff » ne fait pas dans la subtilité. Le film reste intéressant rien que pour les enjeux symboliques de la fameuse bataille historique qu’il raconte.

Le vice-roi Zhou Yu (Tony Leung), manie l’épée avec la même adresse que la cithare qin.

Si vous aimez les pluies de sang et les orages de feu, avec « Red Cliff », vous allez être servi-e-s ! Dès la deuxième scène, le public a droit à un massacre de civils et à une petite démonstration d’art martial par Zhao Yun, un des guerriers surdoués appelés généraux dans le film. Ses exploits sont filmés de façon spectaculaire en gros plan, ce qui nous donne de belles giclées de sang bien rouge et perlant. mehr lesen / lire plus

FOTOGRAFIE: Das globale Afrika

„Three stories“. Drei Foto-sammlungen erzählen Geschichten aus Afrika – einem Kontinent, der sich im Umbruch befindet.

Insgesamt eine wirklich interessante Ausstellung, die unscheinbare Entwicklungen sichtbar macht.

Die afrikanische Tüpfelhyäne ist ein unheimliches Tier: Der Aasfresser erinnert mit seinem bulligen Leib, seinen runden Ohren, seinem dunklen Blick und großen Maul an die Höllenhunde gotischer Kathedralen. So wirken auch die Aufnahmen des jungen, südafrikanischen Fotografen Pieter Hugo – der mit den Gadawan Kura oder „Hyänenmännern“ und ihren Wildtieren während zwei Jahren durch Nigeria zog. Seine Bilder wirken wie Momentaufnahmen aus einer archaischen Urzeit, die in das Chaos der aktuellen Boomcitys verlegt wurden. Pieter Hugo hat die neue Wirklichkeit der wuchernden Großstädte in Südafrika auf den Punkt gebracht: Hier prallt die Welt der Schausteller und Medizinmänner, der schwarzen Magie und Naturreligionen auf die Geschäftigkeit der globalen Städte und die Enge der Shantytowns. mehr lesen / lire plus

METALCORE: La Formule empoisonnée

Poison The Well, les pionniers du Metalcore foulent pour la première fois le sol luxembourgeois après plus d’une dizaine d’années d’existence.

Empoisonner les riches et faire sauter son public : tout un programme.

Qui aurait cru à l’aube des années 2000 que Poison The Well deviendraient, bien malgré eux, les porte-parole de toute une nouvelle génération de musiciens? Adeptes avant tout le monde des distorsions tonitruantes, de rythmiques de double-pédales saccadées et ultrapuissantes et de refrains chantés à fleur de peau, le quintet tout droit venu de Floride allait révolutionner le monde du hardcore avec sa formule magique souvent copiée mais jamais égalée. mehr lesen / lire plus

OTAN: Stabilité, mon oeil !

L’Otan existe malheureusement depuis déjà 60 ans. Il est temps de dissoudre cette dangereuse alliance qui menace la paix et la stabilité dans le monde.

« L’Otan sert à stabiliser ». Tel est le titre d’une interview dans l’hebdomadaire « Le Jeudi » avec le ministre des affaires étrangères Jean Asselborn (LSAP) paru cette semaine. Au premier abord, l’on serait tenté d’assimiler cette citation à un de ces mauvais poissons d’avril auxquels les organes de presse s’adonnent traditionnellement. Mais à lire de plus près l’entretien, l’on constate rapidement que le journaliste n’avait là aucune intention de se défouler : les questions, tout comme les réponses, sont absolument sérieuses. mehr lesen / lire plus

ALTERNATIV DEMOKRATESCH REFORMPARTEI: L’alternative nationaliste

Une communication moderne, des têtes jeunes et nouvelles. Le ravalement de façade de l’ADR en fait un parti à droite de la droite efficace.

Un visage sympathique teint des couleurs nationales : malgré son look plus sexy, l’ADR surfe résolument sur les classiques du nationalisme luxembourgeois.

« Nous avons décidé de remporter ces élections », déclarait Robert Mehlen, président de l’Alternativ Demokratesch Reformpartei (ADR), lors du pot de nouvel an de son parti début janvier. Selon les dires de l’attaché de presse, 300 personnes s’étaient rassemblées lors de cet événement dans un café « cool » des Rives de Clausen, le Disneyland pour les ados et les adultes qui le sont restés. mehr lesen / lire plus