Une taxe pour aider les SDF

Une majorité de 60 % des habitants de San Francisco s’est prononcée en faveur d’une taxe pour les entreprises.

À l’avenir, les entreprises avec un chiffre d’affaires annuel de plus de 50 millions de dollars devront verser 0,5 % de leurs recettes aux SDF. Les initiateurs espèrent ainsi récolter jusqu’à 300 millions de dollars par an pour subvenir aux besoin en logement et en soutien psychologique pour environ 5.000 personnes . Dans cette ville de 900.000 habitants, qui accueille des géants de la tech comme Twitter, Airbnb ou encore Uber, environ 7.500 personnes vivent dans la rue, alors que le coût du logement explose. La campagne avait reçu de nombreux soutiens, y compris dans l’industrie. L’administration de la ville, quant à elle, craignant des relocalisations d’entreprises, se contentait de mettre en avant les 250 millions de dollars qu’elle dépense déjà chaque année pour aider les sans-abri.


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged , , , , , .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.