Jazz: Tord Gustavsen

Changing Places

(jitz) – Peut-on encore surpasser Brad Mehldau en matière d’alanguissement pianistique sans risquer de s’engloutir dans le kitsch le plus pâteux? Oui, c’est possible! Le pianiste norvégien Tord Gustavsen, absolument inconnu au bataillon, a réussi un coup de maî tre avec son premier CD produit par le label ECM. Une musique de nuit en demi-teintes, sensuelle, suave et rêveuse, produite par un trio qui sait modeler l’espace musical et éviter le superflu. Rarement aura-t-on entendu un contrebassiste comme Harald Johnsen jouer si peu de notes, mais exactement celles qu’il faut, là où il faut. Et peu de batteurs effleurent les peaux et les cymbales à la manière de Jarle Vespestad, qui vient pourtant de la scène du rock expérimental. Toutes simples et belles, ces miniatures romantiques combleront ceux qui affectionnent les sons sereins rythmés par la tension des silences nécessaires à la respiration de la musique.

Tord Gustavsen. Changing Places ECM 1834 016397-2


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.