DEI GRENG: Passage de relais

Les Verts font-ils le travail du DP? En présentant avant tout le monde toute une panoplie de propositions politiques, ils lancent un signal clair: l’opposition, c’est nous.

„Nous sommes le premier parti à prendre position face aux défis qui nous attendent et nous espérons que les autres feront de même“, expliquait Robert Rings, porte-parole des Verts, lors de la conférence de presse où furent présentées les „23 pistes“ du parti. Il y avait comme un soupçon d’usurpation dans l’air. En effet, si l’on s’en tient aux résultats électoraux de 2004 et de la composition parlementaire qui en découla, c’est un autre parti qui aurait dû se manifester prioritairement. Car après tout, le DP est toujours le premier parti d’opposition et non pas les Verts.

La dialectique qui confronte et unit ces deux partis a de quoi intriguer. D’un côté, les Verts tendent à absorber une partie de l’électorat libéral, de l’autre ils ont formé des alliances échevinales au niveau communal avec le DP, dont la capitale et Differdange, deux villes de poids. Pour couronner le tout, les bourgmestres libéraux qui dirigent les coalitions bleu-vertes ne semblent pas s’en plaindre, au contraire. Pour l’instant en tout cas. Car si les Verts et le DP semblent si bien s’entendre, c’est surtout parce qu’ils se ressemblent. Jusqu’aux projections électorales d’ailleurs, qui les donnent à égalité en termes de sièges.

Que se passe-t-il? Comme l’affirme l’étude analysant l’année électorale 2004 présentée cette semaine (voir woxx 837), deux partis ont touché la jackpot: le CSV et les Verts. Les analystes n’ont d’ailleurs pas hésité à estimer que „la voie était sûre pour un nouveau capital“, en faisant allusion aux slogans respectifs. Plus audacieux encore, les deux grands champs politiques – centre-droit et centre-gauche – seraient bien couverts par le CSV et les Verts. Reste une question: quid du DP et du LSAP?

Pour ce qui est de la social-démocratie, elle se retrouve en crise permanente. A force de vouloir occuper le centre sans pour autant déserter la gauche, de zigzaguer, d’être partout et nulle part, de draguer simultanément entrepreneurs et salariés, elle brouille forcément son identité politique.

L’émergence des Verts sur l’échiquier politique remet en question le rôle traditionnellement dévolu au DP. Notamment sur les questions sociétales. Qu’il s’agisse de l’émancipation des genres, de la politique des drogues, des questions de justice et certainement de l’éducation, le DP semble s’être retiré de ses bases progressistes. Au niveau des initiatives parlementaires, le jeune député Xavier Bettel est souvent seul quand il s’agit de défendre le libéralisme sociétal. Toutefois, le Luxembourgeois urbain et cosmopolite – d’autres diraient „bobo“ – se retrouve bien mieux représenté par les Verts. Le DP ressemble plutôt à une vieille dame bourgeoise avec laquelle l’on apprécie de boire le thé, mais qui a bien perdu sa fougue d’antan. D’ailleurs, tandis que les Verts se réunissent en séminaires et proposent des réformes, le DP se contente d’un communiqué de presse peu inspiré envoyé aux rédactions ce mercredi. Mais les Verts ne font pas que marcher sur les plate-bandes sociétales du DP. Leur positionnement économique s’inscrit dans la tradition des libéraux de gauche: ni disparition de l’Etat régulateur, ni Etat tutélaire.

Ne reste au DP qu’un libéralisme économique franc. Problème: il n’en a plus le monopole. Les sorties de Michel Wolter lors des débats budgétaires ont démontré que le CSV peut s’en faire un porte-parole bien plus efficace.

Il se peut donc que l’émergence des Verts luxembourgeois soit bien plus qu’un effet de mode. Qu’elle s’inscrive dans une perspective plus longue, même si ce n’est pas forcément celle espérée par une partie de la génération fondatrice.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.