ROCK: Let’s Get Primitive !

La légende de Primal Scream est faite de beaucoup d’étapes et de revirements, pour finalement (presque) toujours arriver à la perfection.

Ça plane pour eux, depuis longtemps déjà.

Ayant poussé leurs premiers cris au début des années 80, les Anglais de Primal Scream se sont fait connaître avec le fameux « Rock Star », un premier hit au nom évocateur pour un groupe qui fête bientôt ses trente années d’existence et dont la discographie en dent de scie évolue entre rock, électro et délires psychédéliques.

Formés en 1982 par Bobby Gillepsie et Jim Beattie, deux lycéens de la banlieue de Glasgow, le groupe se ballade de club en petites salles jusqu’en 1985 lorsque Gillepsie quitte son autre groupe, les fameux The Jesus And Mary Chain – autre formation glaswegienne culte au rock répétitif et halluciné. mehr lesen / lire plus

JAZZ/BLUES: Petite maison dans la prairie

30 ans que ça swingue. Le festival de jazz de Gouvy est devenu un des incontournables de la Grande Région.

Un des « grands » de l’édition 2009 : Tom Harrell.

Il était une fois en 1969 au fin fond des Ardennes belges, un passionné de musique, plus précisément un mordu du jazz et du blues. Mais vu que les forêts ardennaises ne sont pas vraiment le temple de la musique noire américaine et que New York est à des milliers de kilomètres, le jeune Claude Lentz décide de les faire venir chez lui, à la ferme de la Madelonne, à Sterpigny près de Gouvy et pas loin de la frontière luxembourgeoise. mehr lesen / lire plus

POP: Tombe la nuit

Alors que l’été a décidément bien du mal à pointer le bout de son nez, la programmation musicale du mois d’août reprend quelques couleurs estivales avec la venue de 6 P.M. et de sa pop aux sons électroniques.

Sont plutôt relaxés et relaxants : 6 P.M.

Pas besoin de s’attarder trop longtemps pour se rendre compte que les petits gars espagnols de 6 P.M. ont mangé du Postal Service quand ils étaient petits. L’influence des légendaires inventeurs de la nouvelle electro-pop britannique, qui mettait l’accent sur le lyrisme plutôt que sur des beats est manifeste. Sauf que les petits jeunes plutôt que de recopier bêtement leurs classiques ont décidé de s’émanciper un minimum et de proposer leur propre vision de l’electro pop mélancolique – que celle prônée par Postal Service – un projet de Jimmy Tamborello de Dntel et de Ben Gibbards « Monsieur performances vocales » au sein de la formation indé Death Cab for Cutie. mehr lesen / lire plus

PUNK: Teenage Angst

Plus frais que jamais, The Adolescents reviennent en force en 2009 après plusieurs années de hiatus. L’occasion d’aller les voir ou les revoir au skate park de Messancy à la frontière belge.

Une madeleine proustienne qui bouge… enfin.

Formé en 1980 à Fullertone en Californie suite au départ du bassiste Steve Sotto de son groupe Agent Orange, la formation fait déjà à l’époque office de super groupe car elle comporte également en son sein des membres de Social Distortion. Ils sont aujourd’hui encore considérés comme les porte-drapeaux du punk hardcore aux côtés de Black Flag, The Bad Brains ou bien Minor Threat. mehr lesen / lire plus

POP: Etoile des Neiges

Snow Patrol ne portent peut-être pas le nom idéal pour jouer en plein été, mais les Ecossais savent se prévaloir d’autres attributs.

Maîtres de la mélancolie compatible avec le goût des masses : Snow Patrol.

Alors que la plupart des établissements culturels se préparent à fermer leurs portes pour l’été, l’Atelier propose une programmation estivale, entamée par le Rock-A-Field, qui ferait saliver plus d’une salle de concert. Première étape : les petits princes de la pop écossaise : Snow Patrol.

Que l’on aime ou pas cette musique un peu chigneuse au potentiel radiophonique énorme proche de Coldplay, marque de fabrique de Snow Patrol qui ont réussi à se forger une place au soleil comme descendants priviligiés de la planète « Stadium-Rock » au même titre que les Irlandais de U2. mehr lesen / lire plus

METAL: Old meets new

Une fois de plus, la Rockhal semble vouloir devenir le nouveau Walhalla des métalleux, cette fois en réunissant sur une affiche deux générations du genre.

Le groupe le plus fou du moment a l’air bien calme… du moins devant la caméra.

Même si ce n’est pas pour la première fois qu’ils envahissent la scène de la Rockhal, ce concert de Sepultura risque d’être (encore) mieux perçu que celui d’avant, car cette fois les Brésiliens vont jouer dans le Club, la petite salle de la Rockhal donc, qui promet plus d’intimité. Pour celles et ceux qui ne connaissent de Sepultura que les logos sur les T-Shirts des métalleux, un petit rappel sur leur histoire souvent mouvementée s’impose. mehr lesen / lire plus

FÊTE DE FIN DE SAISON: Le grand bazar

Alors que les salles de spectacles préparent les unes après les autres leurs congés syndicaux, la Kulturfabrik prépare pour la troisième année, sa fête de fin de saison avec un goût prononcé pour la multidisciplinarité et le décalage.

Tous dans le caddy, pour une fête de fin de saison pas comme les autres….

Ce samedi 4 juillet, la fête pointe le bout de son nez dans le centre culturel du Sud luxembourgeois, et comme à son habitude, la Kulturfabrik propose une manifestation pas comme les autres. Son principe est pourtant des plus simples : inviter une trentaine d’artistes venant de la Grande-Région et les laisser créer une performance dans tous les recoins du centre culturel, allant de la grande salle de spectacle, en passant par la galerie d’art mais aussi et surtout par les endroits les plus insolites tels que les toilettes ou bien encore le bureau du directeur.  mehr lesen / lire plus

ELECTRO: Pump Up the Jam

Comme chaque année, la Philharmonie bannit les sons acoustiques hors de ses murs. Pour la fête de fin de saison, c’est l’heure des beats et des platines.

Dance-floor convoquée à la Philharmonie ce samedi 27 juin:
DJ Rashida.

Alors que la saison estivale vient finalement d’être lancée, c’est l’heure du grand remballage chez certains. En effet, il n’y a pas que les écoliers qui attendent impatiemment les congés scolaires, les institutions culturelles, elles aussi réclament leurs vacances, mais en guise de remise de diplômes, celles-ci préfèrent nous concocter une petite fête de derrière les fagots.

C’est notamment le cas de la salle cinq étoiles du Kirchberg, la Philharmonie, qui promet de clôturer de façon quelque peu singulière : en invitant une flopée de DJ, et pas des moindres : DJ Rashida, DJ Kool Herc et pour terminer en beauté Etienne De Crécy. mehr lesen / lire plus

FETE DE LA MUSIQUE: « Un peu comme les vacances »

Rendez-vous fixe et occasion de découvrir en toute tranquillité et gratuité : la fête de la musique pour tou-te-s ceux et celles qui vivent la musique.

woxx : La fête de la musique (FDLM) est devenue une institution majeure en France où elle a été créée, qu`en est-il de la version luxembourgeoise?

Damiano Nigro : La FDLM est devenue un rendez-vous fixe pour les Luxembourgeois et cela se confirme tous les ans. Le public attend la publication du programme officiel et nous recevons aussi des demandes de renseignement des villes frontalières, ce qui place la FDLM luxembourgeoise à une bonne position à l’échelle de la Grande-Région. mehr lesen / lire plus

ELECTRO: T.A. Phone Home

Les amateurs de musique aérienne en auront pour leur argent, ce vendredi avec la venue de deux représentants dignes de ce nom à l’Exit07, les américains de Telefon Tel Aviv et les canadiens de Circlesquare.

Ce vendredi sera probablement la dernière occasion de voir Telefon Tel Aviv en live.

Derrière Telefon Tel Aviv se cache un duo de Chicago créé à la Nouvelle-Orléans par Joshua Eustis et Charles Cooper. Leur musique qualifiée par certains d’« intelligent dance music » est un savant mélange d’atmosphères aériennes, de rythmes lancinants et hypnotiques et de voix noyées dans les échos comme si elles étaient interprétées au sommet de la voûte céleste. mehr lesen / lire plus

MATH ROCK: Promesse tenue

Mutiny on the Bounty vont enfin dévoiler un des albums les plus attendus de la scène luxembourgeoise : leur début « Danger Mouth ».

Ils rigolent pas trop les gars de Mutiny. Ce week-end pourtant, ça va être leur fête…

En rétrospective, c’est assez rare qu’un groupe ait réussi à rester présent dans la scène et dans les médias avec une telle constance, sans pourtant disposer d’un album. Le seul enregistrement de Mutiny on the Bounty date de 2005, un split-EP avec les défunts math-rockeurs de Treasure Chest at the End of the Rainbow, dont ils ont recruté l’ancien guitariste comme bassiste.

Cela prouve avant tout une chose sur Mutiny on the Bounty : que c’est un groupe concentré sur le live. mehr lesen / lire plus

FESTIVAL: La Grande Bouffe

Le festival Food For Your Senses à Tuntange démontre que le rock luxembourgeois vibre aussi au Nord.

Cette année, plus que les années précédentes, l’organisation du festival a mis les petits plats dans les grands, puisque près de cent formations vont se relayer sur scène et ce pendant trois journées qui s’annoncent plutôt folles. Grande nouveauté cette année, une partie de la programmation a été déléguée à certaines associations comme Schalltot, labels tels qu’Ashcan ou autres institutions telles que la Rockhal. De plus, le festival accueille pour la première fois des groupes étrangers, un camping et une foultitude de concerts à ne pas manquer, alors pourquoi se priver ! mehr lesen / lire plus

JOSEPH HAYDN: Vom Papa zum Kerl

Kaum ein Komponist wird so sehr unterschätzt wie Joseph Haydn. Sein 200. Todestag sowie ein Konzert in der Philharmonie regen dazu an, sein Schaffen neu zu bewerten.

Von Beethoven kennen Normalsterbliche die Fünfte und die Neunte, bei Mozart wissen sie um das bewegte Leben und den tragischen frühen Tod, doch von Haydn ist ihnen allenfalls der Vorname Joseph bekannt. Obwohl viel älter als die beiden anderen Gro-ßen der „Wiener Klassik“, überlebte er doch das „verkannte Genie“ Mozart um beinahe zwanzig Jahre, erlangte weltweite Berühmtheit und verstarb als 77-Jähriger am 31. Mai 1809, also vor fast genau 200 Jahren. Beethovens Image – als Vorläufer der Romantik – überdauerte die Jahrhunderte, und der bis in die 70er Jahre als hochbegabt, aber unaufregend geltende Mozart mutierte dank Shaffer (Theaterstück), Forman (Film) und Falco (Popsong) zum „poète maudit“ Amadeus. mehr lesen / lire plus

ROCK’N’ROLL: Tel père, tel… guitariste

Quand certaines personnes héritent des taches de rousseurs de mamie ou des oreilles décollées de papy, d’autres se voient gratifiés du talent musical et guitaristique de papa. Une grande chance, surtout quand papa se nomme Frank Zappa.

Un peu semblable : Dweezil Zappa étudie la manière de jouer de son père Frank Zappa, guitariste virtuose et ambassadeur du prog-rock. Il se donnera en concert le 21 mai à la Rockhal.

Pas facile de vivre avec le nom d’un parent célèbre, tous les jours la pression de devoir égaler le talent de ses géniteurs. Quand on s’appelle Zappa, le challenge à relever est de taille, mais quand on a la chance d’être aussi doué que Dweezil Zappa, progéniture du guitariste virtuose et ambassadeur du prog-rock Frank Zappa, la tâche s’avère un tant soit peu plus aisée. mehr lesen / lire plus

SINGER-SONGWRITER: Zwischen den Stühlen

Das CCRN beschert uns am 9. Mai einen nordischen Abend. Aber auch als Nicht-Skandinavier darf man hier einen musikalischen Geheimtipp entdecken: den Färöischen Songwriter Teitur.

Es ist eine dieser Geschichten, wie sie die Musikindustrie immer wieder schreibt. Junges, vielversprechendes Talent veröffentlicht vielversprechendes Debüt, begeistert aber nicht die ganz große Masse, woraufhin die Plattenfirma schlagartig jedes Interesse verliert. Heute kennen Teitur nur noch die Insider – und die lieben ihn deswegen umso inniger.

Dabei war es eher unwahrscheinlich, dass aus dem 32-jährigen Teitur Lassen mal ein internationaler Superstar werden würde. Geboren wird er auf den nicht gerade als musikalische Metropole bekannten Färöer Inseln, wo er bereits mit 13 beginnt erste Songs zu schreiben. mehr lesen / lire plus

PUNK-ROCK: Envers et contre tout

Les petits gars de Versus You, qu’on pourrait qualifier de vétérans de la scène punk-rock luxembourgeoise, sortent leur troisième album en quatre ans. Un rythme effréné qui sied si bien à leur personnalité et aux tempi toujours rageurs de leur musique.

Woxx : Quelles sont les origines de Versus You ? Qu’est-ce qui vous a réuni alors que vous étiez tous dans d’autres groupes ?

Giardano Bruno, bassiste : Eric et moi on est copains depuis des années et en 2005 on n’avait pas joué ensemble depuis un certain temps déjà et cela devait changer. On était à la Schueberfouer ce jour-là. mehr lesen / lire plus

NOISE ROCK: Eternelle jeunesse

Si un groupe manquait encore au palmarès des formations cultes à avoir joué au Luxembourg, c’est bien Sonic Youth.

Il y a des groupes influents qui apparaissent une seule fois dans l’histoire de la musique mais qui laissent derrière eux un paysage musical dans lequel rien n’est comme avant. Comme par exemple The Velvet Underground, formation de courte durée après tout, qui a influencé des milliers de groupes jusqu’à nos jours, ou encore les Beatles, qui ont défini le canon de la musique pop, auquel aucun groupe n’a changé une seule once en ces dernières 40 années. Il y en a d’autres – plus rares – qui réussissent à influencer, sans s’autodétruire pour autant. mehr lesen / lire plus

POP: En plein dans le mille

D’obédience plutôt britannique, mais aux influences clairement américaines, le quatuor Dartz est l’une des valeurs sûres de la pop d’outre-Manche actuelle et s`apprête à envahir le Exhaus à Trêves pour un « Friday Night Fever » .

Pointés comme des flèches: Dartz.

L’histoire de Dartz est banale, c’est celle d’un groupe d’amis, fortement influencés par l’écurie musicale Dischord et la scène de Washington DC, qui se met à faire de la musique ensemble, sauf que là où l’histoire aurait pu s’arrêter, les goujats ont en plus un sens de la mélodie pop parfaite et une habileté à faire rentrer leurs refrains accrocheurs au plus profond du lobe cérébral pour ne plus le quitter de si tôt. mehr lesen / lire plus

FESTIVAL: Pas comme les autres!

Comme chaque année, à la période des bourgeonnements printaniers, la Kulturfabrik et le collectif Schalltot déroulent le tapis rouge à une horde de groupes « underground ».

Pivotent autour de sons étranges : Pivot, la tête d’affiche australienne de cette saison du Out Of The Crowd Festival.

Voilà déjà six années, que le collectif Schalltot met en place place le festival « Out Of The Crowd » sur le sol de la Kulturfabrik, six années où près d’une centaine de groupes se sont déjà succédés pour des concerts mémorables. Rappelons les passages très remarqués de groupe tel que Honey For Petzi, Gregor Samsa, Engine Down, Red Sparrowes, Pelican ou bien encore Forward Russia! mehr lesen / lire plus

METALCORE: La Formule empoisonnée

Poison The Well, les pionniers du Metalcore foulent pour la première fois le sol luxembourgeois après plus d’une dizaine d’années d’existence.

Empoisonner les riches et faire sauter son public : tout un programme.

Qui aurait cru à l’aube des années 2000 que Poison The Well deviendraient, bien malgré eux, les porte-parole de toute une nouvelle génération de musiciens? Adeptes avant tout le monde des distorsions tonitruantes, de rythmiques de double-pédales saccadées et ultrapuissantes et de refrains chantés à fleur de peau, le quintet tout droit venu de Floride allait révolutionner le monde du hardcore avec sa formule magique souvent copiée mais jamais égalée. mehr lesen / lire plus