THEATRE DE RUE: Eupen en folie

En été – si on ne se trouve pas à l’autre bout du monde – un saut chez les voisins peut aider à surmonter l’ennui : le festival de théâtre de rue à Eupen en est une occasion.

Cocktails volants: une occasion à saisir…

La Belgique germanophone est presque toujours mise à l’écart dans les grandes discussions nationales qui risquent de déchirer notre pays voisin. Mais cela ne veut pas dire que les belges germanophones n’ont pas d’identité culturelle. Loin de là. Une preuve en est la 14e édition du festival de théâtre de rue « HAASte Töne ? ».

Le nom un peu incongru vient du fait que la majorité du festival se passera dans la rue Haas, qui passe pour être particulièrement pittoresque. mehr lesen / lire plus

ELEKTRONISCHE MUSIK: Rock im Kraut

Es gibt sie noch, die Krautrocker! Aber statt Retro-Sounds von vorgestern scheint sich in Luxemburg die jüngere Generation für die fliegenden Synthie-Teppiche zu interessieren.

Die Webseite mit der Ankündigung für die „Ambient Sessions“ die diesen Samstag im Berdorfer Amphitheater stattfinden werden, sieht aus als wäre sie im vorigen Jahrtausend erstellt worden. Was auch gut möglich ist, denn es gibt kaum eine Radiosendung die länger im Äther herumschwirrt als „Silent Runnings“ von und mit Gaston Klares auf Radio Ara. Jeden Sonntag Abend kann man sich mit langen Synthieloops und komischen Klängen den Frust, am nächsten Tag wieder im Büro erscheinen zu müssen, einfach wegzaubern lassen. mehr lesen / lire plus

FESTIVAL: Lac électrique

Depuis 25, ans l’E-Lake Festival contribue à chasser l’ennui des jeunes de l’est du pays.

Garant de la folie ordinaire depuis 25 ans : l’E-Lake Festival

En 1983, un certain ras-le-bol a dû gagner les rangs du club des jeunes de la ville d’Echternach. Sur la page internet de l’événement que maintenant le pays entier connaît, il est question d’une réaction à la « pauvreté de l’offre culturelle ». Les jeunes de la ville organisèrent donc une première fois une fête en plein air avec camping qui dura trois jours. 400 personnes furent comptées à cette occasion. Ce qui n’était pas mal pour un premier jet, mais avec des chiffres qui culminent autour des 20.000 mehr lesen / lire plus

ROCK: Deux morts et quatre albums

Nés des cendres des mythiques `At The Drive In`, `The Mars Volta` expérimentent les frontières du rock et poussent très loin.

Ramènent le rock progressif dans le présent : The Mars Volta.

Ecouter un des albums de The Mars Volta peut être un supplice. Du moins pour celles et ceux qui n’aiment pas la complexité dans la musique : ça part dans toutes les directions, styles musicaux et techniques différentes s’enlacent pour s’opposer à nouveau juste après et le tout couronné par la voix stridente de Cédric Bixler-Zavala. Une voix d’ailleurs qu’on aime ou déteste, c’est selon. En tout cas, sur certains passages, Monsieur Bixler-Zavala sonne comme un gosse qui vient d’avaler une overdose d’hélium. mehr lesen / lire plus

ELECTROPOP: Na ja

Zu viel Glam, zu viel Gestöhne und zu wenig Inhalt. Kaum überzeugend war das Electro-Duo Goldfrapp in letzter Zeit. Das neue Album verspricht jedoch eine Kehrtwende.

Ein bisschen Kuscheln mit einer riesigen Papiereule kann nicht schaden: Statt reinem Glam-Disco-Geschmachte will Goldfrapp wieder etwas nachdenklicher werden.

In hohen weißen Pumps mit einem Stück Toilettenpapier am Absatz klebend, stöckelt die Sängerin Alison Goldfrapp in einem kurzen weißen Hosenanzug auf eine leere Bühne. Und singt vor eingeblendeten Filmausschnitten verschimmelter Essensreste und synchron tanzenden Männern in weißen Unterhosen „I wanna ride on a white horse“. So das Musikvideo und der banale Refrain zum gleichnamigen Song des Albums „Supernature“. mehr lesen / lire plus

CULTURE ET IMMIGRATION: Fêtons nos différences

Au sein du Centre Culturel de Rencontre Abbaye de Neumünster (CCRN), ce dimanche 6 juillet, vous aurez l’occasion d’assister à un événement qui vous emmènera en direction du sud, bien au-delà des frontières luxembourgeoises.

La diversité sous toutes ses formes.

Lors de la Fête des Ateliers des Cultures, de nombreux pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique Latine y seront représentés. Il s’agit de la fête de clôture d’une vaste action dirigée par l’Asti (l’Association de Soutien aux Travailleurs Immigrés), ASTM (Action Solidarité Tiers Monde) et le centre culturel lui-même. Suivant l’engagement d’ouvrir les consciences luxembourgeoises aux problèmes de développement et de migration, de nombreux ateliers ont été proposés, de mars à juillet, principalement aux jeunes, mais aussi aux adultes, qui auront ici l’occasion de présenter le fruit de leur labeur. mehr lesen / lire plus

SINGER/SONGWRITER: Rythme et rasta

John Butler, le virtuose australien de la guitare acoustique, vient pour faire groover l’Atelier.

De l’underground au mainstream…
pour finalement atterrir sur les
planches de l’Atelier.

L’avantage chez John Butler, c’est qu’avec lui les choses sont claires : il n’y a pas lieu à se demander à quel courant il peut bien appartenir aujourd’hui, inutile de feuilleter les magazines branchés pour retrouver ses dernières lubies vestimentaires ou la presse people pour le voir embrasser tel ou tel starlette à la mode. C’est un musicien, un guitariste, un songwriter et fin de l’histoire. Dans un business où chaque saison apporte son lot de groupes branchées plus intéressés par la déconstruction de la musique que par sa composition, un John Butler réduit la musique à ce qu’elle a de plus essentiel : une suite d’accords sur une guitare sèche, des paroles, un groove. mehr lesen / lire plus

MUSIQUE CLASSIQUE: L’Occident et l’Orient se rencontrent à Echternach

Un dialogue des cultures qui reprend des chants des temps presque antidiluviens, telle est un des points forts de l’édition 2008 du festival d’Echternach.

Attendent leurs collègues qui chanteront «Oommm»:
la Schola Gregoriana Pragensis.

Samedi 21 juin 2008 à 20h30 heures aura lieu à la Basilique d’Echternach un dialogue musical et interculturel qui promet d’être saisissant. La Schola Gregoriana Pragensis, après son concert grandiose en 2007, revient avec un choeur de moines bouddhistes du Japon, le Gyosan-ryü Tendai Shõmyõ, pour un concert appelé « Nahe Stimmen aus der Ferne ».

On peut certainement considérer le chant grégorien comme la base de la musique européenne. mehr lesen / lire plus

FÊTE DE LA MUSIQUE: La planète swingue

La Fête de la musique est devenue une tradition qu’on ne met plus en question. Pourtant, son histoire est intéressante à plus d’un point.

Création originale de l’artiste autrichien Tomi Ungerer pour la troisième édition de la Fête de la musique.
(source: http://fetedelamusique.culture.fr)

La fête de la musique est française, c’est au moins ce que vous dira la majorité des gens. Première erreur: même si elle a eu lieu pour la première fois en France, l’idée originale vient d’un… Américain! Joel Cohen de son nom et musicien, compositeur et journaliste de profession, travaillait à Radio France- Musique vers le milieu des années 70. mehr lesen / lire plus

THEATER: Tanz gegen den Alltag

Zwischen Tango und Kindererziehung versucht eine alleinerziehende Mutter ihr Leben in der Balance zu halten.

Mit Humor den Schwierigkeiten des Lebens begegnen: Autorin und Schauspielerin Fabienne Biever.

Kaum ein Magazin, kaum eine Talkrunde kommt zurzeit an diesem Thema vorbei: Kindererziehung, wie macht man’s richtig, wie macht man’s falsch und wie zum Teufel soll man Job, Nachwuchs und Selbstverwirklichung unter einen Hut kriegen? Schauspielerin und Autorin Fabienne Biever kennt diesen Zwiespalt nur zu gut, ist sie doch selbst alleinerziehende Mutter von zwei Kindern und freischaffende Künstlerin.

Davon handelt auch ihr erstes eigenes Stück „Mama Bumba, mein Hintern, der Tango und ich“, das an diesem Freitag im Bonneweger Kasemattentheater Premiere feiert. mehr lesen / lire plus

MUSIQUE CLASSIQUE: Amen et Alouettes

Olivier Messiaen est un des grands compositeurs du 20e siècle. Trois concerts du festival d’Echternach lui seront entièrement consacrés, permettant de cerner les différentes dimensions de son oeuvre.

Olivier Messiaen, fervent croyant et ami de la nature.

Un motif de quatre notes finissant sur un accord dans le registre grave de l’orgue. Par-dessus cet accord, s’élance une sorte de fanfare qui emplit l’espace. Le motif est répété plusieurs fois, la fanfare est variée à chaque reprise et prend des accents de plus en plus triomphants. Difficile de ne pas être touché par l’exaltation de cette musique. Olivier Messiaen, qui aurait eu cent ans cette année, est sans aucun doute un des compositeurs pour orgue les plus intéressants et les plus abordables à la fois. mehr lesen / lire plus

MUSIQUE CLASSIQUE: Un Janus de la direction à la Philharmonie

Le vendredi 30 mai 2008, le dernier concert de la série « Grands Orchestres » est réservé aux Bamberger Symphoniker sous la direction de Jonathan Nott.

A parcouru tous les répertoires: Jonathan Nott

L’Orchestre Symphonique de Bamberg – petite ville épiscopale paisible de Bavière, à deux pas de Bayreuth – a été fondé en 1946. Il a pris la succession de l’ancien Orchestre philharmonique de Prague (1939-1945), qui fut dirigé par le grand Joseph Keilberth de 1940 à 1945. Après la Seconde Guerre mondiale ce fut le premier orchestre allemand à partir en tournée à travers l’Europe, l’Amérique, et l’Asie et en Afrique. mehr lesen / lire plus

POP: Kleine Rose?

Mit zwei überzeugenden Soloalben und einer äußerst erfolgreichen Tournee hat sie es bewiesen: Roísín Murphy ist mehr als nur die Ex-Stimme von Moloko.

Geistert durch und begeistert die Popwelt seit den 90er Jahren: Roísín Murphy.

Als 2003 mit „Statues“ das vierte Album der Elektro-Pop-Experimentalisten Moloko herauskam, musste eine enttäuschte Öffentlichkeit erfahren, dass das Duo sich trennen würde. Murphy und Mark Brydon, die auch privat ein Paar waren, hatten beschlossen, getrennte Wege zu gehen. Mit ihrem Debütalbum „Do You Like My Tight Sweater?“ hatten die beiden eine Welle ausgelöst, die sich mit den folgenden Alben und insbesondere durch Hits wie „Sing it back“ oder „Time is now“ in einen wahren Kult gesteigert hat. mehr lesen / lire plus

POP: Deux sœurs

Cocorosie est certainement une des découvertes les plus insolites des dernières années : deux sœurs munies de jouets révolutionnent la pop.

Des jouets et des voix extraordinaires: les sœurs Casady.

Leurs voix sont plus que bizarres et pour cause: Bianca et Sierra Casady sont apparues dans une salle de bain parisienne en 2003. A Montmartre, pour être plus précis. Sierra s’y était établie pour monter sa carrière de chanteuse d’opéra. Une carrière jamais entamée, puisqu’après avoir enregistré plusieurs démos avec sa s?ur, les deux se sont retrouvées propulsées sur les sommets de la pop indépendante, après avoir été découvertes par le label américain Touch and Go Records. mehr lesen / lire plus

SELMA HADROVIC-SCHAULS: Aidez-moi, j’ai un accent

Après « Sevdah de luxe », Selma Hadrovic-Schauls, née à Mostar en 1962, présente son nouveau travail : le CD « Aidez-moi, j’ai un accent ». Le lancement a eu lieu par des concerts à la Philharmonie et dans le cadre du 1er mai à Neumünster.

woxx : Depuis « Sevdah de luxe » en avril 2002 (1) jusqu’à « Aidez-moi, j’ai un accent », qu’est-ce qui a changé en vous ? Quelle est l’évolution depuis le travail précédant ?

Selma Hadrovic-Schauls : En 2002, suite au démembrement de l’ex-Yougoslavie, j’ai voulu présenter mon histoire en chantant comme je le faisais avec les amis de mon pays, pour soulager la douleur et garder les souvenirs. mehr lesen / lire plus

ROCK: Pas des poseurs

Avec la venue des Posies au d:qliq la semaine prochaine, on aura l’occasion de voir en live un des groupes alternatifs les plus influents des années 90.

Après 20 ans de service, les Posies
sont devenus une marque déposée…

20 ans déjà que ça dure ! Dur de garder la même pose pendant tout ce temps, dirait l’observateur. Mais les Posies ne sont et n’étaient jamais enclins à faire dans le superficiel. Au début, ce groupe de Seattle, qui fut pendant longtemps sous la houlette du label de Seattle Sub Pop – le même qui signa vers la fin des années 80 un petit groupe du nom de Nirvana, qui fit sa fortune mais aussi son déclin, même si chaque connaisseur admettra que sans ce label, des groupes comme Soundgarden, Mudhoney ou encore Pearl Jam n’auraient jamais percé – fut un groupe parmi tant d’autres déterminé à flotter sur la vague déclenchée par le boom de Seattle au début des années 90. mehr lesen / lire plus

POP-ROCK: All « Ex »’s

Loin d’être un tapis de pétrole, les gars d’Exsonvaldes, savent combiner mélancolie et cordes dures.

Ont un sens d’humour
comme une marée noire: Exsonvaldes.

Nous sommes fin 1999 quand le guitariste de Wildscream, un groupe de skatecore, rencontre les membres d’un groupe appelé Jamspawn. L’entente entre Antoine (guitare), Simon (guitare et chant), Guillaume (basse) – et Martin (batterie) est immédiate et voilà que ça ne durera pas longtemps pour qu’un nouveau groupe voit la lumière du jour: Exsonvaldes, ou tout juste ‚Exson‘, pour les habitués.

Les quatre musiciens répètent une fois par semaine, pour le plaisir de la chose, et se produisent sur une des scènes de la Fête de la Musique en 2000. mehr lesen / lire plus

POP: Die lässige Wut

Die Hamburger Musterschüler von Tocotronic pflegen seit 15 Jahren ihren kritischen und poetischen Diskursrock, ohne in Routine zu erstarren.

Kapitulation kann befreiend sein – und ein Anstoß zum Neuanfang. Kapitulation ist aber auch Unterwerfung. Im kommerziellen Sinne haben sich Tocotronic nie unterworfen – vor allem saßen sie keinen Moden auf. Vielmehr haben sie seit ihrer Gründung vor 15 Jahren immer wieder Kontrapunkte zum Zeitgeist gesetzt. Dass sie zusammen mit „Blumfeld“ und „Die Sterne“ die so genannte Hamburger Schule bildeten, geschah eher ungewollt. Wie mit vielem, was sie am Wegesrand ihrer Bandgeschichte fanden, gingen sie auch damit ironisch diskursiv um: Eines ihrer Lieder heißt bezeichnenderweise „Ich bin neu in der Hamburger Schule“. mehr lesen / lire plus

MUSIQUE CLASSIQUE: Une étoile découverte par Isaac Stern

Dans le cadre des concerts des « Solistes Européens » le violoniste israélien Vadim Gluzman interprétera le lundi 7 avril 2008 le Concerto pour violon et orchestre en ré majeur, op. 61 de Ludwig van Beethoven

Vadim Gluzman et son Stradivarius.

Né en 1973 à Zhitomir (Ukraine) dans une famille de musiciens professionnels, Vadim Gluzman commence à étudier le violon dès sept ans. En 1990, âgé de 16 ans, il émigre en Israël où son talent est découvert par Isaac Stern, auquel le lie à partir de là une profonde amitié. Il reçoit en 1994 le prestigieux « Prix Henryk Szernik » et développe une riche carrière à travers les plus importantes salles de concerts, soit en soliste, soit en duo avec son épouse la pianiste Angela Yoffe. mehr lesen / lire plus

INDUSTRIAL POP: Ende neu?

Einen passenderen Bandnamen für ein Rockhal-Konzert kann man sich nicht mal einfallen lassen: Die Einstürzenden Neubauten, ergraut aber immer noch entzürnt kommen am 8. April nach Esch.

Der Mick Jagger der intellektuellen Geräuschemacher: Blixa Bargeld.

Am 1. April 1980 trommelte Punk-urgestein Blixa Bargeld einige seiner Freunde zusammen, um mit ihnen im Berliner Schuppen „Moon“ die Bühne in ein musikalisch-dadaistisches Feuerwerk zu verwandeln. Bargeld und seine Kollegen gehörten damals der dadaistischen Musikströmung „Die genialen Dilettanten“ an und hatten sich schon einen gewissen Namen in der lokalen Underground-Szene erkämpft. Mit ihrer Performance im „Moon“ trafen sie den Nerv der Zeit, verschwanden dann aber wieder diskret von der Bildfläche. mehr lesen / lire plus