Mein Leben als Sonntagsmalerin

(lc) – Den so genannten „richtigen“ Künstlern graut es normalerweise vor den Biografen und deren Versuche ihr Leben zwischen zwei Buchdeckeln zu pressen. Recht haben sie, denn kein Lebenslauf und schon gar nicht der eines Künstlers lässt sich jemals wirklich auf das Geschriebene reduzieren. Oder etwa doch? Jedenfalls probiert die luxemburgische Künstlerin Britt Bernard mit ihrem Buch „Spiegel und Spiegelbilder – Werke und Lebensweg einer luxemburgischen Künstlerin“ genau dies – und schlimmer noch: Sie schreibt ihre Autobiografie. Herausgekommen ist ein Patchwork aus Familien- und Urlaubsfotos, kombiniert mit einfachen Informationen und Aufnahmen ihrer Kunst, die meistens den Vorteil hat als das zu erscheinen was sie ist: reinste Nachahmerei. mehr lesen / lire plus

Bijou lo-fi

(lc) – Le label luxembourgeois Own Records refait dans le merveilleux et l’intime avec la publication de « Claws of Light », du groupe new-yorkais « The Dust Dive ». Les trois musicien-ne-s décrivent leur style comme « Party Songs … without the Party Music ». Et c’est un peu la sensation que procurent leurs ballades douces et amères qui oscillent entre un folk vibrant et des voix hâlées. Sans jamais faire dans le dépressif ou les enfantillages macabres du néofolk, « The Dust Dive » démontrent qu’il reste bel et bien dans l’univers folk des espaces à explorer. Que ce soient des guitares qui se perdent dans des delays sans fin ou des scies musicales dont les sons stridents travaillent nos tympans avec douceur et précaution, la musique du trio ne peut laisser indifférente. mehr lesen / lire plus

THEATRE: Call a drama

Gilles Soeder, actif dans le domaine du théâtre luxembourgeois depuis des décennies, introduit une alternative intéressante aux paresseux : le théâtre à domicile.

woxx : D’où vient l’idée du « théâtre à domicile » ?

Gilles Soeder : Je ne suis pas l’inventeur de ce concept, bien sûr. L’idée m’est venue lorsque j’ai rendu visite à une amie à Nancy. Elle y possède une grande maison dans la banlieue nancéienne. Chaque année en juillet et en août elle y invite des artistes. Et par-là je veux dire de vrais artistes comme je le comprend, pour y jouer des pièces.

C’est quoi un vrai artiste, selon vos critères ? mehr lesen / lire plus

CENTRE NATIONAL DE L’AUDIOVISUEL: La vie est un film… amateur

La collection de films amateur du CNA continue à croître. Un colloque a permis de réfléchir aux usages possibles de ce volet du patrimoine audiovisuel. Et de porter un regard différent sur le film de famille.

Un passé toujours vivant.
(photo extraite d’un film de Jacqueline Manes, exposition Images cachées au CNA)

Dans l’entrée d’une maison, en haut de l’escalier, se tient un prêtre flanqué d’enfants de choeur. De gauche à droite, dans la rue, un cheval de trait est amené par son propriétaire. Les deux s’arrêtent à la hauteur du prêtre, qui lève son goupillon pour la bénédiction de l’animal. mehr lesen / lire plus

AUSSTELLUNG: Im Verborgenen

„Portugal Agora“ bietet Einblick in eine rege portugiesische Kunstszene, die lange Zeit isoliert war.

Rui Moreira: „The Mother of the Mother of all Wars“ (2006)

Hält man den Katalog „Portugal d’Agora – Portugal Jetzt, über die Ursprungsorte“ der aktuellen Mudam-Ausstellung in der Hand, blickt man zunächst verdutzt auf eine Art Skizzenbuch mit leeren Seiten, durchzogen von grafischen Rastern, einem Koordinatensystem aus Längen- und Breitengraden, das sich über die Umschlagseiten erstreckt. Erst beim zweiten Blick merkt man, dass es sich um gefalzte Druckbögen handelt, Doppelseiten also, die wie in traditionellen Publikationen üblich – erst nach dem Aufschneiden ihren Inhalt preisgeben. Im übertragenen Sinn scheint hier der junge portugiesisch-luxemburgische Künstler Marco Godinho das Nichtvorhandensein seines Ursprungslandes im öffentlichen Kunstbewusstsein darstellen zu wollen. mehr lesen / lire plus

Kulturkadaver

+++ Fast psychedelisch muten die Silberreliefs von Vojislav Bilbija an, einem Zahnarzt und serbisch-orthodoxen Priester, dessen Werk zurzeit in der Abbaye de Neumünster zu sehen ist. Dabei ist die Kunstfertigkeit dieses Autodidakten vielfältig: Von bunten Ölgemälden, die populäre Themen und archetypische Figuren in naiver Malweise darstellen und dabei sowohl Elemente seiner holländischen Wahlheimat als auch seines Geburtsortes Bos Grahovo aufgreifen, über die Ikonenmalerei in traditioneller Tempera-Technik bis hin zu feinen Schmuckarbeiten sowie Skulpturen in den Materialien Holz oder Elfenbein reicht sein Repertoire. Neben der Darstellung von Figuren des christlich-orthodoxen Glaubens visualisieren seine Arbeiten auf sehr intuitive und populäre – weniger fragende – Art die Frömmigkeit des serbischen Volkes und die Leiden des erfahrenen Krieges. mehr lesen / lire plus

MUSIQUE CLASSIQUE CONTEMPORAINE: Pli selon pli

Faire intervenir le hasard dans une composition classique, transposer en musique des poèmes réputés difficiles. Un demi-siècle après sa naissance, la pièce « Pli selon pli » de Boulez, plusieurs fois remaniée, s’impose plus que jamais.

Non, Boulez ne joue pas la salsa! Instruments de percussion à profusion lors de l’enregistrement de «Pli» en 1981. (photo: Philippe Gontier)

Le 13 janvier 1958, le jeune compositeur Pierre Boulez présenta au festival de « Neue Musik » de Donaueschingen deux morceaux intitulés « Improvisations sur Mallarmé », d’une durée d’à peine un quart d’heure. Ensuite, pendant trente ans, l’oeuvre a été enrichie de morceaux supplémentaires, retravaillée et réorchestrée. Aujourd’hui, 50 ans plus tard, le résultat s’appelle « Pli selon pli – Portrait de Mallarmé » … et dure 70 minutes. mehr lesen / lire plus

Fenêtre sur cour

(bm) – En 2004 une jeune auteure, Vanyda, sort un album intitulé « L’immeuble d’en face » qui –  grâce au bouche-à-oreille – devient un véritable best-seller pour le petit éditeur « La boîte à bulles ». Sa nomination dans la catégorie du meilleur premier album au festival de la bande dessinée à Angoulême a fait le reste. C’est donc sans véritable surprise que Vanyda publie aujourd’hui une suite d’un album qui de prime abord n’était pas destiné à devenir une série. Issue des Beaux-Arts de Tournai, l’auteure raconte la vie d’un immeuble à trois étages, situé dans une ville quelconque en Europe de l’Ouest. mehr lesen / lire plus

Psyché menaçante

(lc) – La couverture annonce le goût et le son du CD – pourrait-on penser en voyant celle du premier album de « Breet », formation jeune et luxembourgeoise. Tons pastel, dessins psychédéliques et textes qui évoquent des états de lévitation : cela sent l’excursion à Maastricht entre potes avec la Twingo de maman. Mais pourtant, les gars de « Breet » ne sont pas des fumeurs d’herbe demeurés et ils le démontrent assez bien sur leur opus baptisé « Zen Lunacy », qu’il leur reste de la rage et qu’ils savent l’exprimer. Virevoltant entre longs passages de rock psyché sauce années 70, parfois dotées de montées plus noisy, des riffs de métal – ou nu-métal c’est selon – font leur immersion dans certaines chansons et leur donnent une tournure très énergétique. mehr lesen / lire plus

CULTURE INTERNET: De la joie d’être triste

La première lecture de bloggeurs – et bloggeuses – au Luxembourg va avoir lieu fin décembre. Le woxx a voulu savoir ce qu’il en était.

La mélancolie saura-t-elle lancer une nouvelle vague littéraire? Selon la vision d’Albrecht Dürer, elle semble bien flemmarde…

Comme toujours, notre petit pays a un sacré retard en ce qui concerne les dernières tendances artistiques et même le cerf bleu n’a pas su y remédier. Heureusement qu’il reste encore assez d’initiatives privées pour propulser notre pays vers le futur, ou du moins vers le présent.

D’abord, qu’est-ce qu’une lecture de blog ? A priori, ce sont des personnes qui ont un blog, c’est-à-dire une page internet personnalisée sur lesquels ils expriment leurs pensées, leurs essais, leurs tableaux ou encore leur musique et qui veulent échapper à l’anonymat de la toile. mehr lesen / lire plus

KUNSTAUSSTELLUNG: Schade um da Vinci

Die großartig angekündigte Brüsseler Ausstellung „Leonardo da Vinci. The European Genius“ hat Kirmescharakter und zu wenig Inhalt.

Hoch hinaus wollte da Vinci schon im 16. Jahrhundert.

„Zum fünfzigsten Geburtstag der europäischen Union ist in Brüssel nun die größte und vollständigste Leonardo da Vinci Ausstellung der Welt zu sehen. In der Basilika von Koekelberg, der fünft größten Kirche der Welt, finden die Werke einen würdigen Rahmen“ – schon diese Ankündigung der Pressedienste hätte stutzig machen müssen. Eine Show der Superlative also. Auf 3.000 Quadratmeter sind Gemälde, Zeichnungen, Traktate sowie Modellbauten des „Universalgenies der Renaissance“ ausgestellt, mit dessen Geist sich die europäische Union nur allzu gerne schmücken würde: Gilt da Vinci nicht als genialer Vorreiter seiner Zeit? mehr lesen / lire plus

BEST OF: Auf der Pirsch

Ob man nun den Hirsch jagte, oder sich gar von ihm verfolgt fühlte: 2007 war ein Jahr der Kultur und auch die woxx-Redaktion nahm teil daran. Auf dieser Doppelseite haben die woxxies die vergangenen zwölf Monate noch mal Revue passieren lassen und ihre persönlichen kulturellen Lieblinge des (fast) verflossenen Jahres aufgelistet.

Christiane Walerich
Lustgarten
Großartig, regelrecht größenwahnsinnig, der Inbegriff von opulenter Geschmacklosigkeit ist eine Gartenanlage im beschaulichen Städtchen Tivoli in der Nähe von Rom. Man fragt sich, welche exzentrische Neigung den Kardinal Ippolito d’Este überkam als er 1550 beim Papst in Ungnade fiel und in den Palazzo del Governo nach Tivoli zog. mehr lesen / lire plus

BUCH: „Männer sind wie Pfirsiche“

Harald Martenstein muss es wissen. Schließlich lässt er das Vorwort seines jüngst erschienenen Buches „Männer sind wie Pfirsiche“ von Alice Schwarzer schreiben, der Paradefeministin, die demnächst ihren Chefsessel bei der Zeitschrift „Emma“ einer anderen überlässt. Dass Männer in ihrem tiefsten Innern irgendwo dennoch monogam sind, darüber philosophiert Martenstein und ist gleichzeitig davon überzeugt, dass das noch niemand so schön ausgedrückt hat, wie er selbst. Überhaupt dreht sich bei Martenstein alles um ihn selbst. Obwohl – wie er einmal ausplaudert – ihm seine Redaktion verboten hat, seine Kolumnen mit dem Wörtchen „Ich“ zu beginnen, zieht sie dennoch Profit aus dieser Nabelschau: Schließlich hat Martenstein als Kolumnen-Schreiber bei der Wochenzeitung „Die Zeit“ Maßstäbe gesetzt. mehr lesen / lire plus

CD: « L’autre bout du monde »

« On dit qu’il y fait toujours beau, c’est là que migrent les oiseaux … » ainsi commence la première chanson de l’album nommé L’autre bout du monde de la jeune compositrice et interprète française Emily Loizeau. Album sorti en 2005, mais méconnu et qui vaut qu’on le découvre. Emily Loizeau sait charmer avec ses ballades. Elle avait appris le piano à l’âge de cinq ans pour devenir pianiste classique, puis s’était lancée dans le théâtre pour enfin se retrouver sur scène avec ses propres compositions, un mélange unique de chanson française et de folk. Avec le soutien de son bassiste et violoncelliste Olivier Koundouno les ambiances kermesse se mêlent au jazz et au blues, ce qui donne un côté un peu décalé à l’album. mehr lesen / lire plus

Anti social web

Pour celles et ceux qui connaissent et qui détestent le web 2.0, mais qui ne peuvent tout de même pas s’en passer, il existe désormais une solution : créer un profil sur le site www.hatebook.org. C’est tellement simple, mais il fallait y penser. Alors, si vous haïssez quelqu’un ou que vous n’en pouvez plus de la manie de certain-e-s internautes de se la péter outre mesure, dites le haut et fort sur hatebook. Conçu comme le frère ennemi du très populaire www.facebook.org – qui est en train de dépasser son précurseur myspace – ce site offre exactement les mêmes possibilités, seulement les menus sont en négatif. mehr lesen / lire plus

www: Mauvais goût – bonnes infos

Décidément, la nomination chez nos voisins français d’un gouvernement piloté à cent pour cent par le Medef a aussi ses bons côtés. Plus con le gouvernement, plus acides les commentaires – pourrait-on établir pour règle de base. Elle vaut en tout cas pour le site www.bakchich.info. Déjà intitulé « Le canard enchaîné du net », cette page réunit brèves, reportages et dossiers bien ficelés, portés par un ton ironique et jouissif. Créé par deux anciens du magazine satirique africain « Gri-gri international » – qui avaient mal digéré que Le Pen s’exprime dans ses pages – bakchich laisse l’optique panafricaine pour se concentrer sur l’actualité française. mehr lesen / lire plus

CD: Videz vos poches !

L’association Panoplie vient de ré-itérer le coup qu’elle nous a fait en 2006 en produisant une des meilleures compilations musicales de l’année. Les fans des « Eskimo Friends » trouveront certainement leur compte dans « Tales from my Pocket » qui sur certains points dépasse son prédécesseur. Point de vue international, le highlight est certainement la présence de John Parish – collaborateur entre autres de PJ Harvey, Eels ou encore Dionysos – qui fait même rêver en solo. Ou encore Mikah Sykes, folkeux américain produit par John Frusciante, le guitariste des Red Hot Chili Peppers. La vocation italophile de Panoplie se traduit par la présence de Dortmund Project, Athebustop, Lotus et Giovanni Ferraio – qui presque tous ont déjà honoré le Luxembourg de leur présence. mehr lesen / lire plus

MAGAZINE: Imagine

Un plaisir pour les yeux et l’intellect, c’est ce que représente chaque numéro du bimestriel belge « Imagine ». L’édition de novembre/décembre comporte un mini-dossier sur la crise financière, vue par un altermondialiste. Arnaud Zacharie ne se contente pas d’expliquer avec pédagogie les instabilités du système financier. Il expose un scénario de stabilisation alternatif, permettant de financer le développement du Tiers-Monde. Le sujet de prédilection d’« Imagine », l’écologie, est traité dans plusieurs contributions sur la précarité et misère environnementale, la montée des prix agricoles et le projet d’un centre commercial géant à Verviers qui recouvrirait le cours de la Vesdre. En plus des photos, des illustrations et de la mise en page toute en couleur et agréable au regard, ce numéro nous gratifie d’un article sur les meilleures affiches politiques présentées à la Triennale de Mons. mehr lesen / lire plus

Programme peu osé, mais réaliste.: L’Oesling

A 521 mètres au-dessus du niveau de la mer on doit pouvoir trouver de tout Il faudra y rajouter le nouveau centre culturel du Nord du Luxembourg qui vient d’ouvrir ses portes.

Entre les fermes, la culture … et pourquoi pas, sous forme de cube

Oui, il est bel et bien réel, le besoin d’infrastructure culturelle au-delà de la capitale et même au-delà du Centre des arts pluriels d’Ettelbruck (CAPE). Marnach, dans la commune de Munshausen est devenu, depuis le 17 novembre de cette année bénie de culture, le pôle Nord de la culture du pays grâce au dernier né des centres culturels, le Cube 521. mehr lesen / lire plus

CLAUDE LENNERS: Der Klangkünstler

Dass seine Werke zur Aufführung kommen, ist dem Luxemburger Komponisten Claude Lenners wichtig. In seinen zeitgenössisch-klassischen Musikstücken setzt er modernste Computertechnik ein. Und greift in seiner Kammeroper „Odyssey reloaded“ einen uralten Mythos auf.

Künstlich erzeugte Klänge gehören für Claude Lenners unabdingbar zur Musik des
21. Jahrhunderts – natürlich!

An der hinteren Wand die Xylofone und das Schlagzeug. Davor zwei Klavierflügel, ineinander verkeilt. Ganz vorn, fast wie ein Dirigent, ein Gerüst mit drei aufmontierten, dem Saal zugewandten Lautsprecherboxen. Weitere Lautsprecher sind an den Seitenwänden des „Espace Découverte“ in der Philharmonie angebracht. Die Instrumentalbesetzung des Konzerts am 16. November ist so ungewöhnlich nicht: Sie wurde von Bela Bartok 1942 mit der Sonate für zwei Klaviere und Schlaginstrumente eingeführt. mehr lesen / lire plus