EXPOSITION: Malentendus nationaux 2.0

La polémique qui accompagne les pérégrinations de la « Gëlle Fra » de Shanghai à Bascharage, démontre surtout que le Luxembourg n’a toujours pas su s’approprier ce monument, qui change de signification à chaque époque.

ors du montage de la « Gëlle Fra » en 1923.
L’artiste Claus Cito devant le socle de son oeuvre.

On ne sait pas s’ils l’ont fait exprès. En tout cas, le drapeau arborant le « Roude Léiw » sur fond blanc et bleu – ce même motif que le maire de Bascharage Michel Wolter voulait substituer à la tricolore – flotte allègrement au-dessus du site qui comporte aussi le « Hall 75 », lieu d’exposition temporaire d’un des monuments les plus controversés de l’histoire du grand-duché : la « Gëlle Fra ». mehr lesen / lire plus

Le procès de Jacques Chirac

(lc) – Admettez-le, rien que le titre de ce petit ouvrage fait rêver. Même s’il n’est plus président de la République, s’imaginer le vieux larcin Chirac répondant devant la justice est un baume au coeur pour celles et ceux qui sont outré-e-s par les récentes affaires qui pourrissent encore un peu plus le pouvoir français. Alors Chirac sur le banc des accusés, c’est comme une lueur d’espoir. Serait plutôt, puisque le bouquin de Françoise Fressoz et Pascale Robert-Diard illustré par Jean-Marc Pau est une fiction politique. Parue pendant les mois d’été comme feuilleton dans « Le Monde » – qui emploie Fressoz et Robert-Diard en tant que journalistes – il s’agit d’une chronique détaillée des 17 journées de l’hypothétique procès contre l’ancien chef d’Etat. mehr lesen / lire plus

Unduriel

(lc) – Depuis que Minipli – le trio au charme fou qui avait porté les couleurs grand-ducales jusqu’au festival de Bourges et au-delà – a jeté l’éponge en 2009, la scène s’attendait à ce que quelque chose renaisse des cendres de ce projet pas comme les autres. Avec « Plankton Waves », c’est chose faite. Réunissant deux des trois membres de Minipli, qui utilisent cette fois-ci les pseudos d’Helena et d’Ole, le voyage vers les limites du minimal est reparti. Pourtant, il semble bien que les deux compères aient choisi de changer de cap : là où Minipli était ludique, festif et ensoleillé d’(auto-)ironie, Plankton Waves célèbre la noirceur, la froideur et le fantastique. mehr lesen / lire plus

Apes Did Ensemble

(lc) – Ce n’est pas la première fois que nous évoquons dans ces colonnes le travail accompli par le quatuor parisien « Apes Did Ensemble ». Cette fois, c’est pour évoquer la sortie de leur premier EP aussi officiel qu’éponyme. Fondé au cours de la deuxième partie des années 2000, les singes ont derrière eux un sacré parcours : non seulement ont-ils voyagé jusqu’en Corée du Sud et au Japon pour donner des concerts, mais ils se sont aussi attachés une base solide d’amateurs en région parisienne. Qui connaît le goût des Français pour « leur » chanson et leur défiance envers tout ce qui sonne américain, c’est là peut-être leur vrai triomphe. mehr lesen / lire plus

GASTRONOMIE: Qualität statt Convenience

Guide Orange – was hier französisch daherkommt, ist ein deutschsprachiges Vademecum mit kulinarischen Highlights aus der Großregion. Die woxx berichtet exklusiv über die Vorstellung der neuesten Ausgabe, an der auch Slowfood Luxemburg beteiligt ist.

Das gemütliche Hinterstübchen im Restaurant Kjub, das als kleine Bar fungiert, ist an diesem späten Wintermorgen noch fast menschenleer. Außer dem Restaurantbetreiber Jacot Diederich, der sich hinter dem Tresen zu schaffen macht, sind noch die Gastgeber der kleinen Pressevorstellung anwesend: Versammelt um den Präsentationstisch mit der neuen Ausgabe des „Guide Orange“ stehen Holger Gettmann, der Herausgeber des Gastronomieführers, Ruth Mattes-Schmit von der Ottweiler Druckerei und Thierry Origer, Präsident von Slowfood Luxemburg. mehr lesen / lire plus

Kulturkadaver

+++ Zuhören, hinhören, wiederhören – dazu war das Philharmonie-Publikum am vergangenen Wochenende bei den beiden Konzerten um und mit Helmut Lachenmann aufgefordert. So konnte man das Dröhnen in Weberns „Trauermarsch“ körperlich spüren und die verborgenen Klangeigenschaften eines Steinway in Lachenmanns „Kinderspiel“ erkunden. Dieser feierte im Rahmen des Festivals für zeitgenössische Musik Rainy Days seinen 75. Geburtstag – indem er einen Teil der Klavierstücke am zweiten Abend selber spielte. Ein langer Abend mit musikalischen Juwelen von Debussys „Children’s Corner“ über Nonos „Sofferte onde serene“ bis zu Lachenmanns „Serynade“. Bei manchen Stücken hätte man sich aber eine Werkeinführung gewünscht, vor allem wenn man den bemerkenswerten Vortrag des Geburtstagskindes am Vortag gehört hatte: Lachenmann hatte über seine emotionale und intellektuelle Auseinandersetzung mit dem Klarinettenkonzert von Mozart gesprochen, die das im Anschluss daran aufgeführten Werk „Accanto“ hervorgebracht hatte. mehr lesen / lire plus

PORTRAIT: Le planteur

A l’occasion de la sortie du nouveau roman de Jhemp Hoscheit, « Mondelia », le woxx a rencontré l’auteur pour parler littérature, écriture et faire un état des lieux des auteurs luxembourgeois.

S’est inspiré de la vertu des plantes pour son dernier opus: Jhemp Hoscheit.

On a parfois du mal à le comprendre. Non que Jhemp Hoscheit ne sache pas s’exprimer clairement, mais de temps en temps sa voix fluctue et l’interlocuteur ne sait pas comment il doit prendre la phrase qu’il vient de sortir. Est-il en train de se fâcher ? Est-il ironique ? La polysémie semble appartenir aussi bien au littéraire qu’il est, qu’à sa littérature. mehr lesen / lire plus

GOOGLE-STREET-VIEW: Durchblick

„Jeder will glotzen, aber niemand will beglotzt werden“, kommentierte ein Blogger das Google-Street-View-Dilemma. Der Präsident der Nationalen Datenschutzkommission, Gérard Lommel, erläuterte der woxx, was er dazu meint und wie er den Datenschutz im Allgemeinen sieht.

Zur Person:
Nach kurzer Tätigkeit als Anwalt, arbeitete Gérard Lommel mehrere Jahre bei der Staatsanwaltschaft Luxemburg bevor er als Rechtsberater in der Privatwirtschaft tätig war. Seit ihrer Gründung im November 2002 steht er der Datenschutzkommission (CNPD) als Präsident vor und vertritt Luxemburg in der Arbeitsgruppe Datenschutz bei der EU Kommission sowie beim Europarat.

woxx: Wie ist die frappierende Unstimmigkeit zu erklären, dass Sie auf Ihrer Internetseite einen Musterbrief zur Beantragung der Pixelung von „Street View“-Hausansichten noch vor deren Veröffentlichung anbieten – und andererseits das kalifornische Internetunternehmen dieses Einspruchsrecht in Frage stellt? mehr lesen / lire plus

Kulturkadaver

+++ Am Samstag standen die Tindersticks auf dem Programm des „Atelier“. Eine Entdeckung war dabei insbesondere die Vorgruppe – der irische Solokünstler David Kitt. Verglichen mit dem Aufgebot der Tindersticks war seine Bühnenpräsenz eher bescheiden: akustische Gitarre, Stimme und eine Begleitung auf dem Schlagzeug. Dafür kann Kitt eine Liebe zur Musik vorweisen, die ihn von seinem Umfeld abgrenzt: Seine melodiösen Kompositionen mit subtilen, volkstümlich irischen Elementen, seine schöne Stimme – welche zum Teil an Nick Drake erinnert – bestechen durch eine ungemein entspannte Leichtigkeit und Sensibilität. Viel ernster wurde es dann nach einer guten halben Stunde Wartezeit, als endlich die britischen Schwerenöter Tindersticks auf die Bühne traten. mehr lesen / lire plus

OPÉRA AU CINÉMA: Une soirée pour le tsar

Le seigneur du Kremlin manipulé par ses conseillers. Un jésuite polonais et un réfugié russe qui préparent une invasion. Projeté à L’Utopolis, il ne s’agit pourtant pas du dernier polit-thriller, mais de Boris Godounov, transmis en direct à partir du Met de New York.

Touchez pas à mon pote ! Un « innocent » impertinent, un tsar fou, un conseiller intrigant.

Une foule se tient devant le monastère de Novodievitchi, où a lieu une réunion politique importante. Des policiers avec des casques en acier veillent au grain, distribuent des coups de gourdin. Sur ordre du commandant de police, la foule se met à genoux, commence à chanter. mehr lesen / lire plus

POLITIQUE CULTURELLE: Jeunes cons(ommateurs)

Le récent débat autour du transfert de la salle de concerts « Den Atelier » dans l’ancien abattoir de Hollerich repose la question de l’accès à la culture des jeunes au Luxembourg et dans sa capitale.

L’ancien abattoir de Hollerich a bien changé de vie : c’est devenu un eldorado du skate et du graffiti.

Les différends autour d’un transfert de « Den Atelier » à l’ancien abattoir de Hollerich ne datent pas d’aujourd’hui. En décembre 2007 – le cerf bleu venait juste de nous quitter pour de bon – une polémique autour de ce probable déplacement avait déjà éclatée. Les enjeux étaient plus ou moins les mêmes : « Den Atelier » devrait déplacer ses locaux dans l’ancien abattoir et actuel Skate Park et l’opposition socialiste au conseil communal de la capitale s’y opposait. mehr lesen / lire plus

Kulturkadaver

+++ Pour qu’un spectacle soit hué dans les salles de théâtre grand-ducales, il faut vraiment une pièce ultra-mauvaise, voire une mise-en-scène ayant torturé le public pendant des heures entières ou encore des acteurs qui auraient mieux fait de répéter avant de monter sur les planches. Vu que la pièce « Les Justes » d’Albert Camus est un classique qui n’a plus vraiment besoin de faire ses preuves et qu’au moins Emmanuelle Béart est une actrice rôdée au talent indéniable, les « bouhous » qui interloquaient les mous applaudissements à la fin de la première luxembourgeoise jeudi dernier au Grand Théâtre étaient donc plutôt adressés au metteur en scène Stanislas Nordey. mehr lesen / lire plus

JUGENDKULTUR: Vintage Radio

Die vielfältigen Unterhaltungs- und Informationssysteme im heutigen Medienzeitalter scheinen das Aus für das Radio zu bedeuten. Dass dem nicht so ist und dass vor allem auch die junge Generation Freude am Rundfunk hat, beweist eine Studie.

Noch krächzt der Ara.
Der Sender wird auch heute noch gerne von Jugendlichen gehört, und in den Jugendsendungen von Graffiti finden auch junge RadiomacherInnen ihre Plattform.

„Massiver Rückgang beim Radiokonsum US-Jugendlicher“ oder „iTunes killed the Radio Star“ diese Behauptungen waren schon vor einigen Jahren in der Presse zu lesen. Trotzdem ist das Medium Radio, mehr als ein Jahrhundert nach der ersten Sendung, bei weitem noch nicht am Ende. mehr lesen / lire plus

DOCUMENTAIRE: Rock-a-Fric

Le documentaire « Rocdoc » consacré à la scène rock luxembourgeoise a surtout révélé des choses intéres-santes sur le carcan social dans lequel les artistes luxembourgeois sont enfermés et s’enferment.

Mercredi soir, dans le club de la Rockhal, les voiles se sont levés sur « Rocdoc », un documentaire sur la scène rock luxembourgeoise actuelle – donc pas de retour en arrière comme dans les derniers films d’Andy Bausch. D’une certaine façon, après le succès d’estime qu’avait engrangé « Hamilius » d’Alain Tshinza l’année dernière, on pouvait s’attendre à ce que ce film se fasse. Son film sur la scène hip-hop grand-ducale avait fait souffler un vent nouveau sur les fameux « Films Made in Luxembourg », et il fallait donc que cela continue. mehr lesen / lire plus

Im Zeichen der Gewalt gegen und von Frauen …

steht eine Veranstaltungsreihe, die ab dem 30. September 2010 bis Januar 2011 im Théâtre du Centaure, dem Kasemattentheater, der Cinémathèque und dem CID-Femmes stattfinden wird. Durch Film, Theater, Lesungen, Workshops und Rundtischgespräche wird Kultur als Sprachrohr und Multiplikator genutzt, um die Öffentlichkeit für das Thema Frauengewalt zu sensibilisieren. Auftakt bildete die Premiere des Stücks „zerbrochen“ am Donnerstag, dem 30. September um 20 Uhr im Kasemattentheater. Auf Grundlage des Stücks der finnischen Autorin Merja Repo „Die zerbrochene Schale“, das von einer Frau handelt, die sich von ihrem Partner so lange demütigen lässt, bis sie ihr Selbstwertgefühl verliert und zerbricht, gestalten vier KünstlerInnen den Theaterabend und machen Facetten von Gewalt in partnerschaftlichen Beziehungen erfahrbar. mehr lesen / lire plus

Assises culturelles à Esch

(rg) – La ville d’Esch-sur-Alzette organise ce vendredi de 15 à 19.30 heures la première édition des assises culturelles à la Kulturfabrik sous le titre « Le paysage culturel à Esch, ville universitaire : Son état actuel et son développement ». Cet événement regroupera les institutions culturelles d’Esch-sur-Alzette et du réseau de coopération transfrontalière LELA+, les acteurs culturels et les associations d’Esch. Les assises culturelles ont pour but de discuter et de définir ensemble avec tous les acteurs culturels les objectifs de la politique culturelle de la ville d’Esch-sur-Alzette et ceci surtout dans le contexte des défis futurs. Les participants travailleront au sein de quatre ateliers, qui abordent différents thèmes : le rôle des institutions à Esch, l’apport individuel des acteurs culturels, l’intégration par la culture et l’éducation à et par la culture. mehr lesen / lire plus

Hommage an Rolph Ketter

(rg) – Unter dem Titel „Viel Weg noch bis zum Lachen im Nullort“ organisieren die Kulturfabrik und das Centre national de Littérature am 28. September um 20.00 Uhr in Esch eine Hommage an einen der „wohl eigenwilligsten Schriftsteller Luxemburgs“ – so die VeranstalterInnen. Der vor zwei Jahren im Alter von 70 Jahren verstorbene Rolph Ketter habe, wie seine großen literarischen Vorbilder Arno Schmidt und James Joyce, stets „mit seismographischer Empfindlichkeit auf die unmittelbare Umwelt sowie gesamtgesellschaftliche Entwicklung reagiert“. Nach beruflichen Jahren als Entwicklungshelfer in Afrika, freischaffender Publizist in Paris, Journalist und Kunstkritiker, Werbetexter und zuletzt Verlagslektor, lebte Rolph Ketter seit 1985 als freier Schriftsteller in Esch. mehr lesen / lire plus

Can – Anthology

(lc) – Ecouter ce double album qui recense les travaux du groupe mythique allemand sur une période de dix ans – 1969 à 1979 – peut être une révélation, proche de celle qu’éprouvent celles et ceux qui ont été trop jeunes pour découvrir le fameux « White Album » des Beatles. C’est-à-dire qu’on sait enfin d’où viennent tous ces sons qu’on entend sur tellement d’albums et sur presque toutes les radios. Moins connus que leurs confrères britanniques, les Allemands de Can sont pourtant allés beaucoup plus loin qu’eux en matière d’expérimentation. Les grooves et les sons électroniques avant-gardistes peuvent étonner encore de nos jours. mehr lesen / lire plus

POLITIQUE CULTURELLE: La qualité n’est pas vraiment importante

Cette semaine, une conférence organisée au Mudam par Luxembourg for Finance sur le thème « Art as an Investment » a réuni banquiers et monde artistique, afin de rappeler que l’art contemporain est aussi arrivé au Luxembourg par le biais des banques.

Valoriser l’art, oui. Mais pas pour le public, ni pour les artistes. Manifestement, le monde financier entend les choses autrement.

Déjà le titre a dû en faire frémir plus d’un : « Art as an Investment ». Depuis toujours, les banquiers rêvent de faire fructifier de l’immatériel, de faire de l’argent à partir de rien ou de pas grand chose. Surtout en ces temps de crise où il faut chercher des moyens « alternatifs et sûrs » pour faire fructifier les portfolios et pour continuer à poursuivre – haletant certes – la course à la croissance et aux bénéfices. mehr lesen / lire plus

PHOTOGRAPHIE INSTANTANÉE: Polar autour du polaroïd

Une fois n’est pas coutume, le woxx s’intéresse à un format presque disparu : le polaroïd. Pourquoi cette invention, concurrencée à mort par le digital, est-elle tellement importante ?

Même aujourd’hui,
on peut faire des travaux photographiques intéressants avec des films polaroïd, comme le montre cette photo – encore inédite –
de Jean-Luc Koenig.

1972 fut une année importante dans l’histoire de la photographie. C’est l’année de parution du « SX 70 », une petite caméra qui allait devenir un standard industriel à l’image de la coccinelle de Volkswagen – tout le monde en a une. Pour les profanes : le « SX 70 » est l’appareil polaroïd le plus vendu de la planète. mehr lesen / lire plus