Esch 2022 : Möllerei digitale et plus si affinités

Hier, la ministre de la Culture Sam Tanson, avec les édiles communaux et les responsables de l’année culturelle, a enfin dévoilé les lieux qui seront affectés pour la capitale culturelle européenne sur Belval.

(© esch2022)

Ça n’a pas l’air bien pour le futur de la halle des Soufflantes. Écartée par la ministre pour des raisons de sécurité début mai, elle ne sera donc définitivement pas un haut lieu des réjouissances de 2022 – même si cela était prévu par le bid book qui avait ouvert la voie à la nomination d’Esch. Mais ça, c’était avant. Dès à présent, l’équipe de Esch 2022 pourra compter sur une panoplie de lieux révélés hier. Avant tout la Möllerei, qui deviendra un espace d’art digital – juste que le bâtiment n’est pas vraiment mieux entretenu (la toiture notamment) que la halle des Soufflantes, de façon qu’on peut légitimement poser la question du sens de cette manœuvre.

Une critique qui se justifie d’autant plus qu’en multipliant les sites et les projets, il se fera moins ressentir  si un ou deux ne se réalisent pas à temps. Quatre d’entre eux existent de toute façon : la Massenoire, la halle couverte, la halle des poches à fonte et le pavillon Skip (qui devra encore être déplacé de son emplacement actuel). Reste donc la Möllerei à rénover et un bâtiment administratif nouveau pour le personnel d’Esch 2022 – des projets qui doivent encore passer par le processus législatif et qui ne pourront donc pas commencer de sitôt.

De plus, en s’installant définitivement dans la ville satellite à Belval, la capitale culturelle se coupe aussi du centre de la ville d’Esch. Quant à la question du classement du patrimoine industriel, une heure d’actualité a eu lieu hier au parlement. Et encore une fois, la ministre de la Culture a esquivé la question du classement de la halle des Soufflantes en tant que monument national. Certes, elle a réitéré son intention de la conserver – à condition qu’une solution durable soit trouvée –, mais tant qu’elle n’est pas protégée elle reste une proie possible pour des promoteurs. Et ce ne serait pas la première fois que cela arrive au Luxembourg. D’autant plus que le ministère des Infrastructures vient de lancer des études pour un pont à vélos reliant Esch à Belval, qui selon nos informations arriverait pile poil devant la halle des Soufflantes. Idéal pour les habitant-e-s d’un futur complexe habitable construit à la place de la halle…


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.