Le climat, l’Europe, quitte ou double ?

À l’approche des élections européennes, les sujets environnementaux, notamment le réchauffement climatique, sont présents dans les débats. Que faudrait-il pour que l’Europe contribue vraiment à sauver la planète ?

La canicule de 2003 deviendra-t-elle normalité ?
(Reto Stöckli, Robert Simmon and David Herring, NASA Earth Observatory, PD)

Le climat, c’est important ! Important pour faire le plein de voix aux élections européennes. C’est en tout cas la conclusion tirée par le site Euractiv, en se référant à un sondage Ipsos Mori de début d’année. 77 pour cent des électeur-trice-s accorderaient de l’importance à la protection du climat lors de leur décision de vote. En y regardant de plus près, on se rend compte que le sondage en question a été fait précisément afin d’obtenir ce type de résultat. On n’a interrogé les gens que sur des sujets environnementaux, et l’enthousiasme pour le climat est nettement dépassé par celui que suscite la promesse d’une électricité moins chère grâce aux énergies renouvelables…

Cela ne démontre donc rien, sinon qu’il y a un buzz médiatique autour de la question du climat – qui présage d’une certaine réceptivité de la population à ce sujet. En tout cas, la plupart des partis – notamment au Luxembourg – tiennent compte de la menace sur le climat comme jamais auparavant.

Objectifs CO2 : peut mieux faire

L’Europe, c’est important ! Important pour arrêter le réchauffement atmosphérique avant qu’il ne soit trop tard. C’est en jouant le rôle de leader lors des négociations internationales que l’Union européenne peut contribuer à pousser l’ensemble de la planète à « en faire plus » – précisément ce qu’ont demandé aux élites politiques les jeunes lors des marches pour le climat du 15 mars. Mais pour cela, l’Europe elle-même doit « en faire plus », aussi bien en matière de soutien aux pays moins riches qu’en matière de réductions de CO2.

L’accord de Paris de 2015, obtenu notamment grâce à la diplomatie européenne, formule l’objectif ambitieux de limiter le réchauffement à 1,5 degré. Hélas, l’attitude timide de l’UE – et des autres – au niveau des engagements concrets a empêché la conclusion d’un accord assurant d’atteindre cet objectif. C’est pourquoi, lors de la conférence annuelle climatique en décembre 2019 au Chili (COP25), la discussion devra porter sur les objectifs insuffisants que se sont fixés la plupart des pays. Si l’Union européenne s’engageait à augmenter les transferts Nord-Sud et à réduire ses émissions de 50 ou 55 pour cent au lieu des 40 envisagés actuellement, cela donnerait un nouvel élan aux négociations.

Blocage au sommet européen

Une telle proposition a le soutien du Parlement européen et de la Commission, mais était passée au second plan par rapport à un objectif « zéro carbone »… en 2050. Or, le sommet de Sibiu, la semaine dernière, au sujet de l’« avenir de l’Europe », a montré que le blocage au niveau des pays membres est total. Huit pays, dont le Luxembourg, avaient adressé une lettre demandant que l’Union annonce cet objectif zéro dès avant la COP25. Une initiative dont d’autres pays, notamment la Pologne, l’Italie et l’Allemagne ne voulaient pas entendre parler.

Quant au président de la Commission Jean-Claude Juncker, il a insisté sur l’urgence d’agir et donc de se préoccuper plutôt de l’objectif pour 2030. Tout en laissant ouverte la question de savoir si cet objectif, considéré comme notoirement insuffisant, devait être corrigé avant la fin de l’année. En principe, le Parlement issu des élections à venir, et la Commission qu’il aura mandatée peuvent relancer la discussion sur les objectifs carbone. Beaucoup dépendra alors du résultat des élections. Dans « Ça chauffe pas assez ! », le woxx a analysé les programmes des partis se présentant au Luxembourg.


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.