Notre conseil de série : Rome

Une des séries les plus chères lors de sa production, « Rome » est toujours un monument dans le monde du petit écran. La précision de la narration historique et l’amour extraordinaire du détail en font une des meilleures représentations de l’Antiquité dans une série.

Va-t-il se faire trucider à la fin? Ciaran Hinds est Jules César dans “Rome”. (©HBO)

Voilà une série qu’on peut aisément spoiler, vu que tout le monde sait comment l’histoire se terminera. Couvrant l’époque du retour de Jules César après la conquête de la Gaule jusqu’à l’avènement de son successeur et premier empereur Auguste, « Rome » nous plonge aussi bien dans les bas-fonds que dans les plus hautes sphères de la ville éternelle au début de notre ère. La série traverse les strates de la société romaine des esclaves en passant par la plèbe jusqu’aux aristocrates et sénateurs. Le fil rouge est l’histoire de deux légionnaires, Lucius Vorenus et Titus Pullo, qui ont fait la Gaule avec César et rentrent avec lui. Leur existence est d’ailleurs consignée dans « La guerre des Gaules » du grand Jules lui-même.
Ensemble ils traversent les temps difficiles du déclin de la République romaine, déchirée par des guerres civiles intestines opposant les troupes de César contre Pompée, puis de Marc Antoine contre les légions levées par Brutus après le fameux meurtre au Sénat pour finalement sombrer dans les affrontements de Marc Antoine et Cléopâtre contre le jeune Auguste, qui à ce moment s’appelle encore Octavien, mais qui ne cache pas ses ambitions.

Ce qui fascine dans « Rome » c’est la diversité de la société antique qui est déployée. L’influence insoupçonnée des esclaves sur le cours de l’Histoire y est dépeinte tout comme les rites religieux et leur poids dans les prises de décision des différents caractères. On peut observer le système de valeurs des citoyen-ne-s romaines mais aussi – par le biais d’une excursion dans le quartier juif – voir la grande diversité religieuse qui régnait à Rome.
Bref, « Rome » est une immersion très authentique dans un monde certes connu, mais qui réserve toujours des surprises – comme par exemple le fait que César n’a jamais dit « Toi aussi, mon fils » à Brutus au moment où celui-ci le poignardait.

Les deux saisons ont été diffusées entre 2005 et 2007. Malheureusement, l’équipe a dû abandonner l’idée d’en faire une troisième à cause des coûts monumentaux de la série.

Sur Sky Go et sur DVD.

Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.