Une femme à la tête du Conseil de la langue luxembourgeoise

Myriam Welschbillig remplace Marc Barthelemy, ancien président du CPLL devenu premier commissaire pour la langue luxembourgeoise.

image : sip

Le nouveau Conseil permanent de la langue luxembourgeoise (CPLL) dont les missions principales consistent dans l’étude et la diffusion de la langue luxembourgeoise ainsi qu’à coordonner les travaux autour du Dictionnaire luxembourgeois en ligne (LOD), s’est réuni une première fois le 10 janvier dernier. L’organe de conseil, longtemps présidé par Marc Barthelemy, est également chargé de produire des avis sur la langue à l’adresse des ministères de la Culture et de l’Éducation nationale, en collaboration avec d’autres instituts chargés de l’étude de la langue luxembourgeoise.

Hier, Myriam Welschbillig a été accueillie dans sa nouvelle fonction par Claude Meisch. Le ministre de l’Éducation nationale a remercié à cette occasion pour son engagement l’ancien président et actuel commissaire à la langue luxembourgeoise, Marc Barthelemy. Il a également souligné l’engagement du gouvernement dans le cadre de la promotion de la langue luxembourgeoise, selon un communiqué.

Le conseil comptera également dès à présent un nouveau membre en la personne de Max Kuborn, ancien journaliste et enseignant de langue luxembourgeoise dans la formation continue pour adultes.

Durant la séance d’hier, le CPLL aura notamment retravaillé une proposition pour une nouvelle orthoghraphe du luxembourgeois qui sera soumise à « consultation publique » prochainement.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.