architecture: Auto-liquidation

25 ans après sa constitution, „Vieux Luxembourg S.A.“ vient de constater qu’elle a bel et bien accompli sa mission, à savoir „la préservation du patrimoine architectural et historique du Grund tout en favorisant sa réhabilitation“. En conséquence elle va se mettre en liquidation et rembourser le capital social à son actionnariat. En un quart de siècle la „réhabilitation“ du Grund semble effectivement achevée: face à une rénovation de luxe, la population initiale a rapidement compris qu’elle n’avait aucun rôle à jouer dans cette „success story“. VL l’avoue d’ailleurs ouvertement: „de nouveaux propriétaires ont choisi le Grund comme leur lieu de résidence, de nouveaux logements ont été créés, de nouvelles entreprises se sont implantées dans le quartier.“ Certes un mouvement d’opposition a pu se mettre en place et, au cours des années ’80 l’Etat a commencé à s’intéresser un peu plus au sort du Grund. Robert Krieps, alors ministre des affaires culturelles, écrivait à l’époque qu’il espérait que le Grund devienne „le plus beau quartier de notre capitale, respectueux de son patrimoine architectural, fidèle à son histoire, accueillant toutes les couches de la population.“ Mission accomplie donc? A côté d’une clôture des comptes financiers de VL, le bilan culturel et social s’annonce désastreux.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.