Zones idéales

(ml) – Imaginez un monde où vous laisseriez vos enfants jouer dans la rue sans crainte qu’ils ne soient renversés par un automobiliste trop pressé et où votre voisin ne se plaindrait pas tous les jours de la voiture rouge garée sur la piste cyclable. Eh bien, ce n’est (presque) plus une utopie. Ces petits coins de paradis ont même un nom : zones résidentielles. La commission regroupant des représentants des communes, du ministère de l’Intérieur et de l’Administration des ponts et chaussées veut mettre en place ces zones dans le cadre d’un programme d’apaisement du trafic à l’intérieur des agglomérations. La vitesse y sera limitée à 20 km/h, les piétons et les cyclistes pourront utiliser toute la largeur de la voie et chacun sera amené à prendre davantage en compte les autres usagers de la route grâce à divers aménagements de la chaussée (absence de trottoirs par exemple) et des règles de circulation. L’utilisation de la rue est repensée et la vie sociale d’un quartier peut alors être développée. Outre les zones résidentielles, des zones de rencontre et des zones 30 d’une étendue raisonnable vont être créées selon le type de voie et leur fréquentation. Tout cela est très bien indiqué dans une brochure de la commission à destination des communes, agrémentée de nombreux schémas colorés et de jolis dessins explicatifs. C’est beau sur le papier, mais les rues n’en seront pas pour autant repeintes aux couleurs de l’arc-en-ciel, et reste à savoir comment les localités vont mettre en place concrètement ces propositions.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.