Migration : Une lettre ouverte en ligne

Face à la soi-disant « crise migratoire » mise en scène par des populistes de droite et qui charme de plus en plus de politicien-ne-s, une initiative citoyenne propose une autre vue.

Lancée par les artistes Karolina Markiewicz et Pascal Piron, le texte se base sur dix points essentiels qui résument les revendications et aussi les déclarations de principe que la politique est en train de perdre de vue :

  1. Nous rejetons une politique migratoire qui s’inscrit dans une logique de plus en plus répressive et de criminalisation des migrants – qui fuient les bombes et les tortures, mais aussi la misère et les conditions climatiques – sans chercher à ouvrir d’autres solutions et perspectives.
  2. Nous réprouvons la pratique de l’enfermement systématique des migrants qui se développe à l’intérieur et à l’extérieur de l’Union européenne.
  3. Nous nous opposons catégoriquement aux recensements des minorités en vue de renvois.
  4. Nous nous opposons à la notion de délit de solidarité ainsi qu’aux mises en examen de personnes et d’organisations non gouvernementales pour ce chef d’inculpation.
  5. Nous mettons en garde contre les glissements sémantiques appuyant le raidissement des politiques et rappelons qu’il est impératif d’utiliser une rhétorique neutre et pédagogique.
  6. Nous revendiquons haut et fort la sauvegarde du droit d’asile inscrit dans la Déclaration universelle des droits de l’homme, la convention de Genève ainsi que dans le droit européen.
  7. Nous revendiquons haut et fort notre histoire commune de la construction européenne qui trouve son fondement dans la reconnaissance et le respect des droits humains et s’inscrit dans la sauvegarde de la dignité humaine et la paix ainsi que dans la libre circulation des personnes dans l’espace Schengen.
  8. Nous voulons une politique migratoire européenne commune qui permette une intégration des migrants dans notre société. Il est en effet nécessaire de mettre en avant la question de l’intégration dans les politiques migratoires – il s’agit d’un prolongement naturel de celles-ci.
  9. Nous rejetons catégoriquement les idéologies et les politiques de la peur et du chaos.
  10. Nous sommes pour une discussion dépassionnée et pragmatique des migrations qui prend la migration pour ce qu’elle est : un fait structurel de l’humanité.

Les noms des premiers signataires sont publiés sur le site : www.opendiscussion.eu et comprennent des personnalités du monde artistique, mais aussi du monde des ONG aux niveaux national et international.

Pour signer, il suffit d’envoyer son nom (et optionnellement la fonction) à sign@opendiscussion.eu.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged , , , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.