EUROPA / PALÄSTINA: Wegschauen geht nicht mehr

Nach dem Scheitern des Oslo-Prozesses muss die EU in der Palästina- Frage eine eindeutige Position beziehen. Neutral bleiben hieße, den militärisch Stärkeren unterstützen.

„Le changement dans la continuité“ – dieses einst von Jacques F. Poos kreierte Prinzip luxemburgischer Außenpolitik wird auch von seiner liberalen Nachfolgerin Lydie Polfer in Ehren gehalten. Auf den Israel-Palästina-Konflikt bezogen heißt das: Nach außen hin wird strikte Neutralität gewahrt. Verbal werden zwar die Exzesse der israelischen Seite verurteilt, echte Konsequenzen aber keine gezogen.

Jean-Louis Wolzfeld, „directeur des affaires politiques“ im Außenministerium, rechtfertigte diese Doktrin anlässlich eines sehr gut besuchten und in allen Hinsichten gelungenen Rundtischgespräches über den Israel-Palästina-Konflikt am vergangenen Dienstag. mehr lesen / lire plus

Moutfort: Le Petit Valentin

Going out with Patty Valentine

(roga) – Le consortium de restaurants sous l’enseigne „Espaces Saveurs“ peut se prévaloir d’une flotte remarquable. Citons les „Come Prima“ et „Piu di Prima“, mais aussi „La Mirabelle“ ou le „Gusto“ à Esch. Le vaisseau amiral est toutefois le restaurant haut de gamme Le Petit Valentin. Installé dans un bistro du coin à Moutfort, savamment aéré pour en faire un lieu spacieux, mais intimiste. La carte est française avec une touche de modernité. Malgré les déclarations du patron, les végétariens sont laissés pour compte, même les poissons sont parfois liés au jus de viande. Nonobstant, le niveau de tous les plats est hors de question, avec un raffinement indéniable. mehr lesen / lire plus

REGISTRE MARITIME: Un pavillon trop blanc?

Après Grethen, c’est Castegnaro qui doute du bien-fondé du pavillon maritime luxembourgeois. Son avenir est menacé, même s’il se débarasse de son image de pavillon de complaisance.

– Brume devant!
– En avant, toute!

„L’affaire Kralowetz a mis en évidence les dangers de la politique de recherche de niches économiques: pour les salariés et pour la renommée du Luxembourg“, a constaté John Castegnaro, président de l’OGB-L, mardi dernier. Il avait convoqué la presse pour s’exprimer sur le pavillon maritime luxembourgeois. L’OGB-L souhaite passer en revue toutes les niches accueillant des activités délocalisées, créées pour diversifier l’économie luxembourgeoise. Evidemment il ne peut passer à côté du pavillon maritime, alors que le seul rapport avec la mer qu’on trouve au Luxembourg sont des coquillages vieux de quelques millions d’années. mehr lesen / lire plus

Body Double (x): Arrête ton char

(gk) – „Qui découvre Body Double (x) pour la première fois peut ne pas distinguer que le sujet regardant [le public?] se trouve d’emblée plongé à l’intérieur même d’un langage ne cessant d’être interprété [du charabia?], dans l’actualité d’une projection en cours [au cinéma?].“ Voilà l’analyse d’un film de Brice Dellsperger, trouvée sur le site *www.bodydoublex.com*, où l’artiste parisien présente sa version de „L’important c’est d’aimer“ d’Andrej Zulawski. Heureusement, le reste du site évite ces excroissances langagières d’intello. Des extraits montrent notamment des images d’une beauté sobre. On y découvre l’étonnant travail de Jean-Luc Verna, qui incarne les rôles de Romy Schneider, de Jacques Dutronc, de Klaus Kinski, …, à lui tout seul. mehr lesen / lire plus

Zapzoo: 5 raisons de haïr Zap Zoo

(gk) – 1. In case of reality c’est pas anglais bon. 2. La grande diversité de styles (blues, rock, pop, valse, …) de Zap Zoo – que d’autres apprécient tout particulièrement – donne un album, qui part dans tous les sens et perd ainsi son identité musicale. 3. Si les arrangements ne manquent pas d’idées, la surabondance d’effets „spéciaux“ ne remplace pas l’authenticité dont devrait faire preuve un CD de singer-songwriter. 4. Il faudrait aussi éviter des rimes à quat‘ sous, genre: „Après aujourd’hui il y a toujours demain / Après demain il y a toujours après-demain“, ou encore: „You broke into my heart / And I threw away the key / It was open anyway / Now I won’t let you break out“. mehr lesen / lire plus

Lauer Christof: The Sting Project

Inspecteurs de Police

(jitz) – Le répertoire de jazz continue de puiser dans les chansons de la variété américaine des années ’30 à ’50, comme si les fignoleurs de belles mélodies et les architectes d’harmonies riches n’existaient plus de nos jours. Ils sont plus rares, certes, mais il en subsiste tout de même. Comme Sting, par exemple. Deux musiciens allemands, le saxophoniste Christof Lauer et le pianiste Jens Thomas, ont revisité en duo le répertoire de la vedette pop, en se promenant sur les mélodies de ses tubes pour ensuite s’en éloigner complètement et les rendre presque méconnaissables. Et c’est précisément en cela qu’une interprétation de jazz se différencie essentiellement d’une relecture „cover“ d’une chanson: on n’en fait pas une copie plus ou moins conforme, mais on n’utilise le matériel existant que comme tremplin pour se lancer dans quelque chose de nouveau et de personnel. mehr lesen / lire plus

Wolff Jean-François: “ Schauspieler ? Selbst schuld ! „

Au Théâtre des Capucins, l’acteur Jean-François Wolff répète „Chat en poche“ de Georges Feydeau, dans une mise en scène de Simon Eine de la Comédie Française.

„Du moment qu’on a choisi ce métier, il faut savoir plonger“. Jean-François Wolff, un acteur en apnée?
Photo: Christian Mosar

Le style particulier de Georges Feydeau est basé sur le quiproquo. Curieuse résonance d’affronter l’illusion, drôle de mécanique, marché de dupe? Dans „Chat en poche“, Jean-François Wolff joue un domestique amoureux d’une invitée. Il n’est bien entendu pas du tout d’accord avec ses patrons.

Comment procède-t-il? „On reprend tel trait de caractère, on regarde davantage, on observe. mehr lesen / lire plus

Costa-Gavras: Amen

Après la polémique suscitée par son affiche, il est presque impossible d’aborder „Amen“ de Costa-Gavras sans son cortège d’opinions diverses.

Ricardo Fontana (Mathieu Kassovitz) face aux sourdes oreilles du Vatican.

Seuls contre l’indicible

Etait-il utile de prolonger le symbole de la croix catholique par les branches de la croix gammée? Etait-ce si important d’en faire tout un foin? A cela, sans vouloir prolonger le débat, on serait tenté d’ajouter qu’il est étonnant de voir une Eglise s’offusquer à ce point du détournement d’un symbole, alors qu’il est question du silence de cette dernière sur des faits bien réels.

Sujet délicat, s’il en est, pour Costa-Gavras, qui s’est fait une spécialité des thématiques engagées, mettant en scène des individus confrontés aux dérives des pouvoirs en tous genres et sous toutes les latitudes. mehr lesen / lire plus