MARJANE SATRAPI: Persepolis

Les élections en Iran sont une bonne occasion pour découvrir – ou relire – les livres de Marjane Satrapi, notamment la tétralogie des Persepolis. C’est ce récit de sa propre vie d’enfant et d’adolescente qui a établi sa réputation d’auteure de BD. Elle y raconte de manière profondément humaine des histoires parfois banales et parfois terribles – pas facile d’être Persane, ni chez soi, ni à l’étranger. Un des mérites des livres de Satrapi est de montrer que les Iranien-ne-s ne sont pas des arriéré-e-s attendant d’être libérés par les Etats-Unis à la manière de l’Irak. Il s’agit d’un peuple fier de sa culture, de ses révolutions passées et qui demande à prendre en main son destin. La jeunesse de Marjane Satrapi, issue de la classe moyenne, était hanté par la question s’il fallait abandonner son pays et affronter le regard réducteur des Occidentaux. C’est ainsi qu’elle fait dire à sa mère: „Entre le fanatisme des uns et le mépris des autres, on ne sait que choisir.“ Les BD de Satrapi contribuent à combattre les deux.

Marjane Satrapi, Persepolis, tome 1 à 4, L’Association, 2000-2003.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.