Mu « damn » pour Brasseur

Après avoir attaqué le directeur de l’Institut Pierre Werner, la député libérale Anne Brasseur s’en prend au directeur du Mudam, Enrico Lunghi, qui dans une interview aurait fait entendre que le budget alloué pour les nouvelles acquisitions de sa maison seraient insuffisantes. Anne Brasseur a voulu savoir de la ministre de la culture si elle partageait cette appréciation. Et pour une fois, Octavie Modert a répondu avec une certaine retenue. D’abord en faisant remarquer que la citation invoquée par la députée était hors contexte et puis en expliquant que, si le budget des nouvelles acquisitions (620.000 euros par an) était resté inchangé depuis 1998, cela excluait les donations par des mécènes. Et que la collection du Mudam, bien qu’elle ne comporte « que » 430 pièces est « réputée bien au-delà de nos frontières, ce dont témoignent de nombreuses demandes de prêt d’oeuvres ».


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.