MISSION CLEOPATRE: Du nez pour défier César

Avec „Astérix et Obélix: Mission Cléopâtre“ Alain Chabat nous montre qu’il a très bien compris le sens de la BD.

Poil au nez!

Vexée par César qui ne reconnaî t pas la grandeur du peuple égyptien, Cléopâtre, reine des reines, lance à ce dernier un défi: son peuple lui construira le plus prestigieux palais du monde en trois mois exactement. Et, c’est l’architecte Numérobis qui se chargera de la réalisation et ce, au grand désespoir d’Amonbofis, l’architecte officiel de la Cour. Si Numérobis réussit ce challenge, il sera couvert d’or, sinon il sera jeté aux crocodiles! Désemparé, Numérobis fait appel à Astérix, Obélix et Panoramix qui, détenteur du secret de la potion magique, est le seul à pouvoir rendre possible cette course contre la montre. Mais attention, car Amonbofis et Jules César en personne veillent au mauvais déroulement des travaux …

Trois ans après la première transposition sur grand écran version en chair et en os des aventures de nos célèbres Gaulois, Claude Berri remet la main au portefeuille pour une seconde aventure. Mais cette fois, il décide d’y apporter quelques changements, dont un de taille, le remplacement de Claude Zidi à la réalisation par Alain Chabat qui dirige ici son second long métrage après „Didier“.

Malgré l’énorme succès de „Astérix et Obélix contre César“ il est tout de même honnête d’admettre que l’oeuvre était loin d’être concluante surtout pour les inconditionnels de la BD. La grande question était donc de savoir si Alain Chabat allait non seulement faire mieux au box-office mais également au niveau de l’histoire. Après autopsie, on peut dire qu’il n’y a pas photo! Alain Chabat a réussi sa mission même si le film n’est pas un grand chef d’oeuvre. Ses atouts ne sont pas uniquement un budget colossal mais principalement sa passion pour les oeuvres de Goscinny et Uderzo, son humour décalé et son sens de la dérision. Comme l’a déclaré Anne Goscinny, la fille du scénariste, „je suis heureuse qu’Alain Chabat ne soit pas de la même génération que mon père car il aurait été un concurrent direct“. Un compliment qui colle assez bien à la réalité car si Alain Chabat reste à 95 pour-cent fidèle à la BD „Astérix et Cléopâtre“, les autres 5 pour-cent proviennent directement de son imagination et apportent par moment un petit plus. Certes, parfois on retrouve son humour à la „Burger Quizz“ mais à d’autres moments on se dit: „Tiens, Goscinny aurait pu y penser“. Cela, c’est pour le fonds. Au niveau de la forme, on retiendra bien évidemment les somptueux décors, la lumière qui donne un ton fort agréable, la mise en scène très fluide et surtout la sobriété des effets spéciaux qui étaient bien trop lourds dans la version de Claude Zidi. Il faut dire qu’Obélix et Astérix donnent moins de baffes aux Romains et la répartition des rôles est plus équilibrée car en définitive, les héros du film sont Numérobis et sa réalisation. D’ailleurs, on salue l’interprétation de Jamel Debbouze (Numérobis), d’Amonbofis (Gérard Darmon), de Cléopâtre (Monica Bellucci) et de Panoramix (Claude Rich), sans oublier nos deux héros qui ont réussi à adopter un ton plus juste par rapport à la première version. Dans l’ensemble, la mission Cléopâtre est une oeuvre qui ne vous fera peut-être pas rire aux éclats mais qui tient bien mieux la route que celle mise en oeuvre par Claude Zidi ce qui, de prime abord ne nous paraissait pas difficile à réaliser.

Alain Chabat, qui a très bien compris le sens de la BD, inonde son film de subtilités et de références en tout genre, comme le faisait si bien René Goscinny, nous invitant ainsi à aller revoir le film pour nous permettre de découvrir ce qui aurait pu nous échapper.

Au Ciné Utopolis


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged , .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.