« Casier secret » : pas de contradiction

À question record, réponse record : les chrétiens-sociaux s’étaient empressés, une semaine après le long débat à ce sujet à la Chambre des député-e-s le 10 juillet, de dresser une longue liste de questions (à leur avis) laissées sans réponse dans l’affaire du « casier secret ». Aux six pages de questions très détaillées (question parlementaire no 906) cosignées par le duo Mosar et Roth, le duo de ministres Braz et Bausch (Déi Gréng) a livré pas moins de 65 pages de réponses – dont une bonne moitié constituée de « screenshots » des différents moteurs de recherche des fichiers « JU-CHA » (justice), « FC » et « Doculite » (police). Le délai de réponse lui aussi est inhabituellement court : la trêve estivale a permis de compiler les réponses en trois semaines, bien en dessous du délai normal d’un mois. En fait, les ministres essaient surtout de réfuter les contradictions relevées par les députés du CSV entre les propos de la procureure générale et les ministres eux-mêmes : ils indiquent par exemple que le « dossier pénal », tenu par les magistrat-e-s chargé-e-s d’une affaire, est distinct d’éventuels dossiers constitués en aval par la police. Ce « dossier pénal » et tous les éléments qu’il contient seraient accessibles à la défense, et il n’y aurait donc pas d’éléments inconnus de l’accusé qui pourraient influencer les juges.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.