EU/NAHER OSTEN: Schwarz-weiß denken ist nicht angesagt

Die EU-Außenminister haben sich gegen Sanktionen gegen Israel entschieden. Eine begrüßenswerte Entscheidung. Denn einseitiger Druck führt zu mehr Krieg.

Für wen bist Du? Israel oder Palästina? Die Antwort auf diese Frage spaltet zur Zeit nicht nur linke Kreise in Deutschland. Kein Wunder, dass vor allem in der Bundesrepublik die Emotionen in diesem Konflikt hochkochen und die Nerven ziemlich schnell blank liegen. Wenn Palästinenser zusammen mit Deutschen „Sharon ist ein Mörder und Faschist“ brüllen; auf denselben Demos Kinder als Selbstmordattentäter verkleidet auf den Schultern von angeblichen Friedensaktivisten herumgetragen werden, wenn deutsche Politiker von einem „hemmungslosen Vernichtungskrieg“ reden und der Bundeskanzler gar deutsche Jungs und Mädels an die Front im Nahen Osten schicken will, zucken nicht nur die Menschen jüdischen Glaubens, die in Deutschland leben, zusammen. mehr lesen / lire plus

PROCHE-ORIENT: Condamner oui, agir non?

Manif au centre européen le lundi, débat à la Chambre le mardi – le conflit israélo-palestinien ne passe plus à côté du Grand-Duché. Impossible donc de ne plus prendre position.

C’est rare et c’est d’autant plus remarquable: la Chambre des Député-e-s a adopté à l’unanimité une motion invitant le Gouvernement à „oeuvrer au sein des institutions nationales afin de demander aux parties en conflit de cesser immédiatement les violences, conformément aux résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU“. Mais l’unanimité parlementaire ne se limite pas à ces voeux pieux, elle devient relativement concrète si l’on analyse certains dispositifs de la motion adoptée: en effet, à côté d’une garantie pour la sécurité d’Israël, les député-e-s font leur la revendication d’un „Etat palestinien viable et démocratique, à l’intérieur de frontières sûres et internationalement reconnues“. mehr lesen / lire plus

CID-FEMMES: Toutes ces „Innen“

„Dichterinnen, Lebenskünstlerinnen, Astronautinnen, Komponistinnen, Politikerinnen, ….“: le nouveau site du centre de documentation Cid-Femmes s’applique à élargir l’image de la femme, au-delà de cette mater familiae dévouée que tous les hommes savent aimer sans conditions. Une adresse internet consacrée donc aux femmes et, surtout, à la présentation des nombreux projets du Cid, comme celui consacré au „Pappecongé“, particulièrement intéressant pour la gent masculine aussi. Citons encore l’initiative „1001 neue Bücher“ pour laquelle le Cid-Femmes espère trouver assez d’intéressé-e-s pour faire les dons nécessaires à l’acquisition d’un ou de plusieurs livres, que vous pourrez choisir à partir d’une liste, afin d’étoffer la bibliothèque du centre. mehr lesen / lire plus

CD-JAZZ: Le retour de l’exilé

Le nouveau CD du pianiste français Jean-Michel Pilc est à l’unisson de sa prestation époustouflante d’il y a quelques semaines au Melusina: ça pétille, ça virevolte et ça surprend. Avec ses fidèles compagnons, le contrebassiste François Moutin et le batteur Ari Hoenig, il fonce et fait voler en éclats les standards les plus rebattus. Seule différence face au concert: les pièces sont plus courtes, l’énergie plus canalisée. Le titre du CD „Welcome home“ a une connotation amère: La Grande Nation avait royalement ignoré son pianiste prodigue qui a dû et su conquérir le public new-yorkais avant que le label français Dreyfus Jazz (sic!) mehr lesen / lire plus

GALERISTE: Un lieu en retrait

Galeriste depuis presque 20 ans, Martine Schneider a réalisé un rêve avec la création de „beaumontpublic & königbloc“. Elle nous a parlé de son travail et de ses motivations dans ce cadre lumineux, calme et accueillant qu’est sa galerie.

woxx: La galerie Beaumont existe depuis 1983. En mars 2001 vous vous êtes installés avenue Gaston Diderich. Pourquoi ce changement de lieu?

Martine Schneider: Dans l’ancienne galerie nous avions des problèmes avec des dégâts causés par l’eau et je n’ai pas vu que cela allait s’améliorer.

D’autre part, j’avais le souhait de transmettre mon travail d’une autre façon. Dès lors, j’ai pris ce dégât comme motif pour réaliser un rêve: je voulais un lieu d’exposition en retrait, où les gens viennent voir des oeuvres, des livres, faire des rencontres, dans un rythme qui n’est pas celui que nous rencontrons dehors dans les rues, mais en toute tranquillité et sans hâte. mehr lesen / lire plus