Jeunet Jean-Pierre : Le fabuleux destin d’Amélie Poulain

Dans „Le fabuleux destin d’Amélie Poulain“, Audrey Tautou nous prend par la main sur un petit nuage de bonheur, avec Jean-Pierre Jeunet aux commandes.

Amélie (Audrey Tautou) découvre une petite boîte cachée dans sa salle de bain …

Imaginez une voix off; celle d’André Dussolier, qui vous présente en quelques mots, la fille avec laquelle vous allez passer les deux prochaines heures: „Jeune fille timide, elle cultive un goût particulier pour les tout petits plaisirs. Plonger la main au plus profond d’un sac de grains, briser la croûte des crèmes brûlées avec le dos de la petite cuillère ou faire des ricochets sur le canal Saint Martin. Dans la nuit du 30 août 97, le déclic se produit: Elle prend la décision de réparer les cafouillages de la vie des autres. Mais les cafouillages de la sienne, qui va s’en occuper?“

Voilà croqué le personnage d’Amélie Poulain, dont le destin est fabuleux parce que, précisément, elle possède le don d’apprécier les petits bonheurs. Tout comme Jean-Pierre Jeunet, son créateur inspiré.

Un film sur les petits plaisirs de la vie car, d’après Jeunet, il faut apprendre à les voir, à les saisir tout autour de nous. Le cinéaste de „Delicatessen“, revenu d’Hollywood après „Alien 4“, nous propose une bobine radicalement différente des précédentes. Bien qu’on y retrouve un peu de son univers visuel, „Le fabuleux destin d’Amélie Poulain“ demeure son premier film personnel: „Mes réalisations précédentes étaient issues de mon association avec Caro. Amélie est le premier film entièrement écrit par moi. Celui que j’avais envie de faire depuis toujours, sans le savoir“. Depuis 1974, année de son arrivée à Paris, Jeunet avait accumulé les anecdotes, notées ça et là, au fil du temps. L’une d’elle va devenir le fil rouge de son scénario: „Dans ce paquet de notes dont je ne savais que faire, il y avait l’histoire d’une fille qui changeait la vie des autres de façon anonyme. De là, tout s’est mis en place.“

Visualisation d’une émotion

Dans „Le fabuleux destin „, le fond et la forme sont au service l’un de l’autre. Perfectionniste, issu du cinéma d’animation, le réalisateur français ne pouvait se contenter d’avoir une bonne histoire et de la raconter simplement, sans s’attarder aux effets spéciaux. Il les utilise dans le seul but de visualiser une émotion – quand Amélie se liquéfie littéralement – ou une situation: la course folle du poisson rouge.

Alors que l’on retrouve beaucoup des films de Carné-Prévert dans ce décor parisien, filmé avec poésie, Jeunet y ajoute une pincée d’efficacité toute américaine. Cela donne un film original, émouvant, rythmé, enchanté. Qui raconte quoi, au juste?

Le jour du décès de Lady Diana, Amélie (Audrey Tautou) découvre une petite boîte cachée dans sa salle de bain depuis 40 ans. L’événement médiatique, toujours en filigrane dans le film, mais dont Amélie se fiche éperdument, va passer à l’arrière-plan par la magie de ce petit coffret. C’est là que notre héroïne décide de retrouver son propriétaire: „Si ça lui fait de l’effet, je continue. Sinon, tant pis“. Bien sûr elle continuera, avec son voisin aux os de verre, le commis de l’épicier, son père et elle-même, sans le faire exprès.

Une Audrey fabuleuse

S’ensuit une série de portraits aussi attachants et amusants les uns que les autres avec, en tête, une Audrey Tautou absolument fabuleuse. Après l’avoir vue, on ne peut imaginer que quelqu’un d’autre puisse donner ses traits à ce personnage. Pourtant, c’est à Emily Watson que le rôle était destiné au départ. Nul doute qu’elle nous aurait bien baladés dans les rues de Paris avec le talent qu’on lui connaî t. N’empêche, parfois, le destin fait bien les choses. Un agenda trop rempli pour l’inoubliable actrice de „Braking The Waves“ aura permis à Audrey Tautou de nous prendre par la main, au volant d’un petit nuage de bonheur, avec Jean-Pierre Jeunet aux commandes. A voir absolument!


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.